A la une Interview

Caftan 2018 : Le passé présent by Zineb Lyoubi Idrissi (Interview)


Un mélange judicieux entre sobriété et raffinement donne aux caftans de Zineb Lyoubi Idrissi du caractère et de la profondeur. Les tenues de la créatrice devenue au fil des ans l’une des incontournables de Caftan, séduisent par leur jeu fin et singulier et leur incroyable cachet.

Que vous a inspiré le thème Ethnies ?
Beaucoup de profondeur et d’histoire.

À la découverte du thème, quelle image vous est venue à l’esprit ?
L’Égypte dans son ensemble, que ce soit les pharaons, Cléopâtre, le mode de vie ou les rituels. C’est l’ethnie que j’ai choisie car elle regorge également d’histoires. Les Égyptiens sont l’une des civilisations les plus anciennes au monde, et le pays conserve des traces visibles de son passé. Du point de vue créatif, l’Égypte est une pépite qui m’a beaucoup inspirée.

Quel a été le point de départ de votre collection ?
Ce sont le choix des couleurs que je qualifierais de très profondes tout comme l’histoire de l’Égypte.

Quels sont les points forts de votre collection ?
Tout est fait à la main et étudié dans les moindres petits détails. Cette collection m’a demandé beaucoup de temps et de travail afin de raconter à travers mes caftans une histoire et mettre en valeur le passé.

Quelles innovations avez-vous introduites sur le caftan cette année ?
Cette année, j’ai craqué pour un tissu. Ce sont des sortes de franges que j’ai mis au bout d’une tenue tout en respectant la coupe marocaine. Je reste très classique dans la coupe car je veux préserver les attributs du caftan. Je tiens absolument à lui garder son cachet. Néanmoins, la tenue en question est un peu plus “fofolle” que les autres…  Je vous avoue que je l’adore ! Sinon du point de vue technique, j’ai travaillé sur de grands métiers contrairement aux années précédentes. Le perlage y est stylé et très précis. 

Quel qualificatif définirait le mieux votre collection ?
J’en dirai deux : viscéral et profond.

Sur quelles couleurs et matières avez-vous choisies de travailler pour cette collection ?
J’ai opté pour des couleurs profondes, à savoir de la dorure, du bronze et du champagne, mais aussi du vert bouteille ou encore de l’aubergine pour ne citer qu’elles. Côté matière, j’ai travaillé notamment sur du satin duchesse dans cette collection alors que je n’en avais pas utilisé depuis fort longtemps. Même si j’ai travaillé avec beaucoup de fluidité, j’ai voulu avoir sur certaines pièces une matière beaucoup plus soutenue, d’où le choix du satin duchesse qui donne de la tenue à la pièce. Les autres tissus sont le drap de soie, le satin Georgette pour donner un côté vaporeux, et le tulle.

Comment voyez-vous l’évolution de votre travail au fur et mesure de votre participation à Caftan ?
Mes collections sont plus matures tout comme moi dans mon travail. J’ai pris aussi plus d’aisance et mes responsabilités sont un peu plus grandes d’année en année. Quand je regarde mes premières collections qui datent de 2005, le choix de mes coupes et des matières était différent, tout en veillant toujours à garder l’authenticité du caftan marocain. Je dois avouer qu’il y a quelques pièces que je préfère à d’autres même si elles proviennent de collections plus anciennes. En revanche, il y en a d’autres que je ne referai pas du tout de la même façon aujourd’hui.

Pourquoi l’accessoire est-il pour vous si important ?
J’adore l’accessoire. Je trouve qu’il embellit et enrichit une tenue. Pour moi, un caftan marocain doit absolument être porté avec un accessoire que ce soit une ceinture, des boucles d’oreilles ou une coiffe.

Si je vous dis, “avec vous, le caftan rime avec…”, que répondez-vous ?
Caractère.

Commentaires

Commentaire

loading...