A la une flash infos

Houda Benyamina : et une Caméra d’or, une !

C’est une consécration pour Houda Benyamina, réalisatrice franco-marocaine qui a obtenu la Caméra d’Or au festival de Cannes. Divines, son film, a été ovationné par le public lors des projections. La pétillante réalisatrice a accueilli sa récompense avec un discours punchy et féministe.

« Édouard, je vais te le dire : t’as du clito ! », a-t-elle lancé au délégué général qui lui a décerné la Caméra d’Or, provoquant l’hilarité générale. Houda Benyamina exulte de recevoir son prix des mains d’une femme, réalisatrice comme elle : « C’est une tuerie ! « , s’exclame la cinéaste au parler vrai. Dans son discours, elle a plaidé pour une société plus juste dans lequel « beaucoup plus de femmes » auraient des positions décisionnaires. Un combat qui n’était pas démérité puisque la belle revient de loin. « J’ai fait les ménages dans les avions avec ma mère, j’ai fait des boulots chiants… », se rappelle-t-elle. « On est là. C’est possible! », a-t-elle crié à l’attention de tous les laissés pour compte comme un message d’espoir. Pour clôturer sa longue liste de remerciements, elle a même gratifié l’audience de gutturaux youyous !

Divines, qui a remporté la Caméra d’or, le prix du meilleur premier film et la mention spéciale de la Quinzaine des réalisateurs, met en scène une bande de filles de banlieue parisienne dans un moment charnière de leur vie : le passage à l’âge adulte. Un œil neuf porté par Houda Benyamina qui a grandi dans la banlieue sud de Paris.

 

 

Commentaires

Commentaire