A la une evasion

Escapade dans le Souss Massa

Écrit par Khadija Alaoui

Des plages à perte de vue, des chaînes montagneuses, des plaines fertiles et des parcs naturels uniques… Il s’agit bien de la région Souss Massa où nous vous invitons pour notre première immersion dans les 12 régions du royaume. Prêts à être éblouis ?

Tout d’abord un peu de géographie. La région Souss Massa s’étend sur une superficie de près de 54.000 km2, et comprend deux préfectures : Agadir Ida Outanane et Inezgane Ait Melloul et quatre provinces : Chtouka Ait Baha, Tiznit, Taroudant et Tata.

Les potentialités touristiques de la région sont indéniables, tant elle se distingue par son climat, son relief diversifié, son patrimoine historique et culturel et ses magnifiques plages.

Agadir

Capitale de la région Souss Massa, Agadir est une ville débordant d’une riche activité économique et culturelle. La ville a été entièrement reconstruite après le séisme dévastateur de 1960. Elle est devenue en l’espace de quelques décennies un symbole de la modernité du pays et un pôle économique de première importance. C’est aussi une destination touristique de premier plan qui séduit grâce à son ambiance chaleureuse, ses paysages splendides et variés et sa large palette d’activités.

les musées de la ville : ne manquez pas de visiter lors de votre séjour à Agadir le Musée Municipal Bert Flint, appelé également Musée Tiskiwin, pour y admirer une sublime collection d’objets traditionnels marocains en provenance de la région saharienne et de la vallée du Souss. À ne pas manquer également : le Musée de la Mémoire qui conserve l’histoire du terrible séisme qui a ravagé la cité le 29 février 1960, ou encore le Musée du Patrimoine Amazigh qui dévoile de somptueuses collections de bijoux, talismans, tapis, porteries etc.

la kasbah d’agadir : ce lieu de mémoire, seul vestige de la ville d’avant le séisme de 1960, date de 1540. La kasbah était en effet à l’origine une forteresse érigée pour défendre la ville des assauts des Portugais. Perché à une hauteur de 236 m d’altitude, ce site offre une vue incroyable sur la ville, le port et la marina.

la médina polizzi : l’artiste et architecte italien Coco Polizzi, décédé tout récemment, a reproduit fidèlement l’ensemble des caractéristiques d’une médina marocaine. Située à environ 5 km d’Agadir, la médina s’étale sur un terrain de 4,5 km, et impressionne par son architecture et le choix des matériaux. Ruelles sinueuses, ateliers d’artisans, boutiques  et restaurants en constituent l’essence.

crocoparc agadir : premier parc zoologique de crocodiles au Maroc, Crocoparc a ouvert ses portes en mai 2015 dans la banlieue d’Agadir. Il abrite 325 crocodiles du Nil au sein d’un jardin botanique s’étendant sur environ 4 hectares. Les jardins exotiques et aquatiques du parc promettent des souvenirs enrichissants pour petits et grands.

le jardin portugais : nommé également jardin Olhao, cet espace vert reposant a été construit en 1992, et commémore à l’origine les liens entre le Maroc et le Portugal, à travers le jumelage d’Agadir avec la ville d’Olhao. On y trouve le Musée de la Mémoire.

Taghazout

À moins de 20 minutes de la ville d’Agadir, le célèbre village de Taghazout offre des conditions de surf optimales grâce à un climat doux, des vagues déchaînées caractéristiques de la côte Atlantique, un vent fort et une eau à température idéale.

Fréquentée par Jimi Hendrix ou encore Frank Zappa, la plage de Taghazout est bordée par les montagnes du Haut Atlas. K point, La Source et l’Anka Point, H Point sont quelques-uns des nombreux spots mondialement connus et situés aux alentours de Taghazout.

S’étalant sur une superficie de 615 ha en front d’une bande côtière de 4,5 km de plages, la station Taghazout Bay dispose d’une situation géographique d’une beauté époustouflante. Elle offre un éventail d’activités incroyablement large, entre l’immense étendue de ses plages et la richesse de son arrière-pays.

la vallée du paradis : appelée également la vallée verte, cet écrin de verdure est un véritable havre de paix. Niché entre deux montagnes, c’est l’endroit idéal pour les amoureux de la nature, désireux de profiter pleinement de la beauté extraordinaire du site.

les cascades d’imouzzer : adossée aux contreforts du Haut Atlas, à une soixantaine de kilomètres au nord-est d’Agadir, la région d’Imouzzer Ida-Outanane est connue pour son miel et ses cascades. Situées au village d’Imouzzer, ces célèbres cascades sont également baptisées “Le voile de la mariée”. Elles sont particulièrement appréciées pour leur fraîcheur et l’incroyable spectacles qu’elles constituent à la fin de la saison des pluies.

Tifnit

À une quarantaine de kilomètres au Sud d’Agadir sur la route de Tiznit, se niche Tifnit, un charmant village de pêcheur. Ce lieu authentique et préservé est connu pour sa plage entourée de dunes et ses maisons troglodytiques.

le parc national de souss-massa : créé en 1991, le parc se trouve à 60 km d’Agadir sur la route de Tiznit. Cette réserve de plus 33 800 hectares abrite toute la richesse de la diversité biologique et écologique de la région. S’y côtoient environ 300 espèces végétales et 30 espèces animales, dont le renard, le chacal, le chevreuil et le porc-épic. Le parc est également doté de deux réserves animalières pour l’acclimatation de quatre antilopes sahariennes et de l’autruche à cou rouge, afin de les réintroduire dans leurs biotopes d’origine, à savoir le grand Sud marocain. Les réserves hébergent 1.000 gazelles dorcas, 600 addax, 250 oryx et 100 autruches. Plus de 250 espèces d’oiseaux survolent les lieux, notamment l’ibis chauve., “Le meilleur moyen d’observer les gazelles et les antilopes est alors de se garer sur la droite le long des grillages du parc. Soyez patient et ne faites pas de bruit, sans doute serez-vous récompensé !”, suggère le magazine Allfbladna du groupe Accor.

Tiznit

Tiznit est un lieu privilégié de la belle région de Souss ayant réussi à préserver son authenticité et son charme. Restaurée en 1882 par le sultan Hassan Ier qui l’a dotée d’une longue muraille encerclant toujours l’ancienne médina, la ville se trouve à 90 km d’Agadir. L’enceinte de Tiznit est une ligne de remparts de 7 km de long et 8m de haut flanquée de tours au nombre de 56 et percée par cinq portes historiques. Réputée pour ses vieux quartiers, son mellah, mais aussi et surtout son artisanat d’orfèvrerie, la ville respire la sérénité et le bonheur de vivre.

aglou plage : cette petite station balnéaire située à 20 km de Tiznit offre de grandes plages et un petit port naturel bordé d’un village de pêcheurs.

plage de sidi mohammed-ou-abdallah : considérée comme l’une des plus belles plages de la côte sud-marocaine grâce à la blancheur de son sable et de ses nombreuses criques, cette plage se trouve à Mirleft.

Taroudant

Au cœur de la vallée du Souss, entre le Haut Atlas et l’Anti-Atlas, se dressent les remparts de Taroudant. Située à environ 76 km à l’est d’Agadir, Taroudant, la petite Marrakech, comme on la surnomme, est une cité paisible qui a suscité dans le passé bien des convoitises. La ville a conservé ses remparts, sa médina, sa casbah et son artisanat local. Ne manquez pas d’admirer les cinq portes voûtées précieusement préservées, et les quatre nouvelles portes récentes, bâties pour faciliter la circulation dans la ville.

la palmeraie de tiout : située à une vingtaine de kilomètres de Taroudant, cette oasis aux 20.000 palmiers-dattiers s’étendant à perte de vue sur 1000 hectares vous séduira par sa fraîcheur et sa lumière. Surnommée le jardin des délices, la palmeraie de Tiout, dominée par une casbah majestueuse de l’époque saadienne, est un magnifique jardin fruitier où poussent aussi des orangers, des grenadiers et des caroubiers.

Tafraout

Tafraout est situé à environ 150 km au sud-est d’Agadir, à une centaine de kilomètres au sud de Taroudant et à l’Est de Tiznit. La ville doit son nom à un panorama vertigineux, ouvert sur une vallée en forme de cuvette. Dominant les gorges fertiles où poussent palmiers-dattiers, amandiers et arganiers, Tafraout s’enveloppe du granit rose de la montagne : au coucher du soleil, les sommets incandescents offrent un spectacle saisissant.

la vallée des ammeln : au pied du jebel Lkest, la vallée des Ammeln abrite la plupart des villages de la région. Au fil des cascades et des torrents, vous rencontrerez de magnifiques jardins sauvages où poussent figuiers, oliviers, palmiers-dattiers et amandiers. Ne manquez pas de faire un tour au musée des arts populaires ammeln.

les rochers bleus de tafraout : dans un paysage lunaire époustouflant, vous allez découvrir l’œuvre multicolore de l’artiste belge Jean Vérame, “le peintre du désert”.

les gorges d’aït mansour : ce canyon de roche rosée, situé à une trentaine de kilomètres de Tafraout, abrite une surprenante oasis, riche de plusieurs dizaines de palmiers. Époustouflant !

Commentaires

Commentaire