A la une fil info

La mère courage du Malawi

Écrit par admin

Annuler 850 mariages précoces et renvoyer les jeunes filles à l’école. C’est la décision très louable d’une politicienne malawi, pionnière dans la lutte des femmes et des enfants. Chapeau bas.

Chef du district de Dedza, Theresa Kachindamoto a frappé fort. Elle a bravé les foudres des parents et a fait l’objet de menaces de mort. « Que vous le vouliez ou non, je mettrais fin aux mariages précoces », a déclaré l’élue à la chaîne Al-Jazeera. Et c’est un véritable coup de force puisqu’elle a ordonné aux 50 fonctionnaires du district de conclure un accord destiné à bannir le mariage précoce de Dedza. Ceux qui ont refusé d’obtempérer ont tout simplement été suspendus. Au total, 330 fonctionnaires en un an. Theresa a même du assumer les frais d’inscription à l’école pour les jeunes filles. « Je dis toujours aux parents : si vous envoyez vos enfants à l’école, vous aurez tout à gagner », raconte la politicienne. Le mariage précoce a longtemps été un fléau dans ce pays d’Afrique de l’Est. D’après une étude des Nations Unies de 2012 , plus de la moitié des jeunes filles au Malawi se marient avant leurs 18 ans. En cause : les parents comptent sur la dot pour alléger l’extrême pauvreté des familles. Ces mariages expliquent l’indice de développement humain très faible du pays qui évalue la prospérité économique, la santé et l’éducation du territoire.

Commentaires

Commentaire

loading...