A la une Enfant

Mon enfant n’aime pas prendre son petit déjeuner

Écrit par FDM

« Mon fils de 8 ans refuse de prendre son petit-déjeuner. Que dois-je lui donner pour compenser cet écart ? » La réponse de Maria Benjelloun, nutritionniste.

Le petit-déjeuner est le premier repas après une nuit de jeûne, d’où son importance. Un petit-déjeuner équilibré booste les capacités de l’enfant, recharge les batteries et devrait apporter tous les nutriments nécessaires à sa concentration et à son attention.
Il est primordial d’apprendre à un enfant à ne sauter aucun repas pour éviter les troubles alimentaires. Un petit-déjeuner “équilibré” permet de démarrer correctement la journée en reconstituant l’organisme. Les enfants seront moins tentés de grignoter.
Il n’existe pas de petit-déjeuner type mais certains nutriments sont importants :
υ Une boisson (chaude ou froide) selon les préférences de l’enfant tout en évitant bien sûr les boissons sucrées ;
υ Un apport en calcium pour la croissance : produits laitiers (lait, yaourt, fromage blanc…) si l’enfant le digère bien ou d’autres aliments comme les oléagineux (noix, amandes…)
υ Sucres lents : pain complet de préférence, beurré pour la vitamine A nécessaire à une bonne croissance, des céréales… ;
Éviter les sucreries telles que les viennoiseries, riches en matières grasses ;
υ Un fruit frais pour faire le plein de vitamines et minéraux, ainsi que les fibres.
Ce premier repas doit également permettre de réhydrater le corps.
Les produits transformés sont à éviter : céréales sucrées, jus de fruits et pain blanc industriels qui se sont banalisés dans la plupart des foyers. Si un enfant n’a pas faim le matin, c’est loin d’être dramatique et il est conseillé de respecter son choix. Dans ce cas, veillez à ce qu’il prenne un verre d’eau le matin, et qu’il emporte dans son cartable une collation à prendre à 10 h : pain + fromage + eau ou lait ou une brique de jus de fruits.
Le coup de barre de 11h peut être dû à un stress, un manque de sommeil ou une dépense d’énergie matinale. Le sucre “caché” dans le petit-déjeuner provoque une hyperglycémie. À ce moment-là, l’enfant s’énerve, s’agite et n’écoute pas.
Le coup de barre de 11h peut être dû à un stress, un manque de sommeil ou une dépense d’énergie matinale. Ne vous inquiétez donc pas si l’enfant ne prend pas son petit-déjeuner le matin car le foie stocke suffisamment de sucre et de graisses ainsi que les nutriments nécessaires pour survivre.

Nos remerciements à Mme Maria Benjelloun, nutritionniste.

Commentaires

Commentaire