Enfant

Junior


A 8 ans, ma fille unique se demande pourquoi ses grands-parents ne sont jamais là. Son papa est orphelin de père, et sa mère habite un village reclus. Il lui rend visite régulièrement, mais seul. Quant à moi, je suis en mauvais termes avec mes géniteurs. Risque-t-elle de souffrir de cette absence ?

Ce qui est important pour un enfant, c’est sa capacité à s’inscrire dans l’histoire familiale. Et à cet égard, les grands-parents jouent un rôle important. Même s’ils sont absents physiquement, suite à un décès, éloignés géographiquement ou encore en cas de mésentente avec les parents, ces derniers ont le devoir de les invoquer, de marquer leur place, ne serait-ce que verbalement. Il est essentiel pour votre fille de se rendre compte de l’existence des générations afin de se penser comme un élément d’un ensemble, et de sortir du schéma infantile : je suis le centre du monde. Elle doit intégrer cette composante : elle est un simple maillon d’une chaîne qui l’a précédée et qui lui survivra.

Quand une brouille assombrit l’entente familiale, mieux vaut faire le choix de la franchise en expliquant avec des mots simples : “Tes grands-parents ne nous rendent pas visite car nous ne nous entendons pas. Je t’expliquerai pourquoi quand tu seras plus grande.” Nul besoin de se lancer dans des explications impliquant moult détails. Les enfants ont besoin d’être rassurés, de savoir que ce n’est pas leur faute si mésentente il y a, car les petits bouts ont tendance à croire qu’ils sont responsables des événements qui affectent leur famille.

Nos remerciements à Chantal Emran, psychologue.

Commentaires

Commentaire