A la une Enfant

Ado : un bisou sur la bouche. C’est grave docteur ?

Écrit par Latifa Abousaïd

Ma fille de 14 ans, au détour d’une conversation, m’a confié que ses camarades de classe s’embrassent sur la bouche, que certains vont plus loin encore et qu’elle n’y arrive pas. Je n’ai su lui dire qu’une vérité banale : à juste 14 ans, elle a le temps ! Comment tenir un discours cohérent et impactant à ce sujet ?

Il n’est pas simple pour un parent de parler de sexualité à son propre enfant. En matière de sexualité comme ailleurs, l’adolescent se sent pris en otage entre son besoin de s’identifier à ses pairs pour se sécuriser et celui de s’opposer aux adultes pour affirmer son identité. Pas facile de faire le bon choix surtout si cette ado aimerait ne pas embrasser et attendre d’être prête comme le voudraient ses parents. L’ado atteint la maturité des organes sexuels avant d’at- teindre la maturité affective et spirituelle. Il s’agit de lui expliquer que ressentir une attirance sexuelle pour quelqu’un ne signifie pas qu’on doive passer immédia- tement à l’acte. Il faut d’abord s’assurer que notre tête, notre cœur et notre âme sont d’accord et ressentent le même besoin de proximité physique que nos seules hormones. Embrasser l’autre et avoir une relation sexuelle pleinement satisfaisante signifie que ma tête ( je respecte mes valeurs en agissant ainsi) mon âme ( je ressens du bien-être en étant en intimité avec cette personne) et mon corps ( je ressens de l’envie émotionnellement et physiquement à l’idée de jouir de cette proximité) sont d’accord. Une relation sexuelle n’est pas qu’une rencontre génitale mais une relation à l’autre tout entier (son corps mais aussi son histoire et sa pudeur) à travers soi. Cela prend du temps et il faut se donner ce temps si on ne veut pas être déçu à chaque fois.

Nos remerciements au docteur Nezha Sefrioui, gynécologue et sexologue.

Commentaires

Commentaire

loading...