Et si on en parlait

Et LA TAILLE DU VAGIN, ALORS

Écrit par admin

En général, quand
les femmes parlent
de sexe, elles ont
tendance à se
focaliser sur la taille
du pénis, pensant
(à tort) qu’elle
influence à elle
seule l’orgasme et
la capacité à jouir.
Mais vous êtes-vous
déjà demandé si
votre vagin était
compatible ? Voici
quelques éclairages
sur la question.

En sexualité, tout est une questiond’affinités : regards échangés,osmose des esprits, douceur despeaux, odeurs des corps, synchronicitédes mouvements… Mais la compatibiliténe s’arrête pas là et beaucoup pensentque la taille du pénis importe énormémentdans la quête du plaisir. Ne nous lecachons pas, c’est vrai. Mais comme toutassemblage, un puzzle n’est jamais composéd’une seule pièce et il existe un sujetdont on ne parle jamais : la taille du vagin.Et oui, à l’instar des hommes, les femmessont toutes différentes et chacune d’ellesa un sexe possédant ses propres particularités: forme des lèvres, taille du clitoris,couleur de la pigmentation, pilosité,odeur, et surtout, une profondeur et unelargeur variables. Bien entendu, nous parlonsici d’exception minimale et maximalecar, tout comme le pénis, dont l’immensemajorité se situe autour de 15 centimètresen érection, la taille moyenne du vagin estde 8 centimètres au repos avec une possibilitéd’épanouissement très élastique.

Le vagin est donc excessivement extensibleet sa mesure varie, qu’il soit au reposou pendant l’excitation. Il s’adapteainsi parfaitement selon le partenaire.Il existe des vagins étroits, larges, voiretrès larges, plus profonds que d’autres,ou courts. Les combinaisons sont multiples,ils peuvent être larges et courts,profonds et étroits, larges et profonds(l’association la moins chanceuse. Lesfemmes concernées ne pourront se satisfaireque de partenaires équipés enconséquence !).

Mais pourquoi n’enparle-t-on jamais ?

Les femmes hétérosexuelles qui, par définition,n’ont jamais affaire à un autre vagin,sont souvent ignorantes de ces détails dephysionomie interne. De plus, peu nombreuses sont celles qui s’intéressent à cettepartie de leur anatomie. Quant aux hommes,le sujet n’est pas tabou, mais peut par ricochet porter pré judice à celui qui le soulève.En parlant d’une partenaire au vagin trop large, il s’expose ainsi aux quolibets de ses camaradesqui peuvent croire qu’il possède unpénis trop petit pour la satisfaire. La taille estune telle source de complexes que ce seraitun peu tendre le bâton pour se faire battre

Aucune inquiétudeà avoir

Encore une fois, tout est une question decompatibilité. Il n’existe pas de sexe tropgrand ou trop petit. La nature est bien faiteet suivant les positions, le pénis arrive toujoursau fond du vagin. Bien sûr, il faut éviterles extrêmes : un pénis trop petit avecun vagin trop large ou trop profond neproduira que peu d’effet chez les deux partenaires(attention, souvent, le manque desensations est dû à l’excitation extrême dela partenaire qui sécrète trop de cyprine etextra-lubrifie). Tout comme un pénis tropgros avec un vagin trop étroit, ici, tout n’estqu’une question de temps, même si certainespositions seront à proscrire. Bref, il existe toujoursune solution. N’oubliez pas que pendantl’accouchement, un bébé passe par cet orifice.Et souvent, après une telle expérience, les tissus sont distendus et ilest fortement conseilléaux femmes de suivredes séances de rééducationafin de remusclerleur périnée.D’ailleurs certainesd’entre elles n’attendentpas d’accoucherpour muscler cette partiede leur corps. Elles saventpertinemment le plaisirqu’elles peuvent prodiguer à leurpartenaire – et à elles-mêmes – avec un vagintonique et en pleine forme. Comme quoi,un peu de sport, ça ne fait jamais de mal !

Vagin trop grand :obstacle àla jouissance ?

Pour autant, avoir un vagin trop grand n’estpas forcément un frein à l’orgasme. Unefemme connaît très peu cette partie de sonanatomie, et encore moins sa taille. Sa largeurpeut poser problème pour un homme qui a un pénis trop petit.Parfois, pendant le coït,quand une femme ditn’éprouver aucunesensation, la taille dupénis n’est pas toujoursen cause. Celaveut peut-être direque l’érection n’estpas assez ferme, ou quel’homme n’arrive pas àmaintenir son érection assezlongtemps pour la satisfaire.Si ce dernier ne parvient pas à “sentir”sa partenaire, cela signifie tout simplementque les muscles vaginaux manquent de fermetéet de tonus… Dans ce cas, il faudraitprobablement muscler cette partie avec desexercices adaptés.

Des solutions existentpour “rétrécir” le vagin

Après la naissance d’un enfant, les femmesse plaignent généralement d’une perte desensations pendant l’acte sexuel et sontpar conséquent moins sensibles à leur partenaire.Cela n’a rien d’exceptionnel, toutela zone du périnée a été soumise à rudeépreuve pendant l’accouchement (surtouten cas d’épisiotomie). Les vaisseaux sanguinsau niveau des muscles vaginaux ontété endommagés après le passage du bébéet forcément, le vagin manque de tonicité àcause du “traumatisme”.

La solution chirurgicale la vaginoplastie

La vaginoplastie est une opération chirurgicalequi a pour but de rétrécir un vagintrop distendu et permettre à la femme deretrouver une vie sexuelle épanouie. EnEurope et aux Etats-Unis, elle est généralementpratiquée par un chirurgien urologue,spécialisé dans la restauration dupérinée et des organes génitaux. Elle se dérouletoujours sous anesthésie générale. Onpeut distinguer deux types d’intervention :la lipostructure des parois du vagin, en casde distension modérée du vagin ; ou le resserrementmusculaire du périnée, dans lecadre d’un relâchement plus poussé. Aussi,la vaginoplastie sans chirurgie, par injectiond’acide hyaluronique, est une alternative encas de relâchement mineur. Les cabinets demédecine esthétique pratiquent cette opérationpar injection d’un produit de comblementdans les parois du vagin. Seul bémol : lerésultat ne dure que de 8 à 12 mois. â—†

Commentaires

Commentaire

loading...