Edito

Caftan et la femme marocaine : destins croisés

Écrit par Zineb Taïmouri

Il était une fois un pays exceptionnel : le Maroc. Une histoire millénaire, un art culinaire incomparable, des monuments fabuleux, des paysages fascinants… et un habit traditionnel sans pareil : le caftan.

1996-2016, que de chemin parcouru entre le magazine FDM et le caftan… L’idée de départ était de donner une visibilité à cette tenue emblématique du patrimoine et de l’identité marocaine. Il y a vingt ans, on parlait de couturières (khiyatates) pour désigner celles qui confectionnaient le caftan dans les souks et les kissariates pour les grandes occasions de la vie, les mariages et les baptêmes. La notion de “designer” n’existait tout simplement pas. Au fil des éditions de Caftan, et grâce à l’influence de grands créateurs étrangers invités aux défilés, une génération de stylistes a vu le jour pour propulser notre caftan au-delà des frontières du pays. Aujourd’hui, nos couturiers n’ont plus rien à envier aux plus grands noms de la haute couture mondiale. Au fur et à mesure, grâce aux thématiques définies chaque édition, grâce aux spectacles et aux musiques, cet évènement revisite l’histoire du Maroc pour en extraire les meilleures inspirations. Paris, Casablanca, Agadir et Marrakech, il a voyagé et surtout a fait voyager le patrimoine national et l’imaginaire du grand public.

économiquement, Caftan est une vitrine pour tous les stylistes sélectionnés qui, concentrés sur leur art, y trouvent le meilleur tremplin pour vendre leurs créations et par la suite, créer des emplois et perpétuer ce savoir-faire ancestral.

C’est tout le mérite du magazine FDM, de 2M, de Palmeraie Resorts, d’AKWA, de l’ONMT, de La Maison de l’Artisan, de Royal Air Maroc, de Renault, d’Es Data, de Coca-Cola, de L’Oréal, de Rahal et d’Io à travers leur soutien matériel et moral sans faille, d’avoir fait de Caftan le meilleur ambassadeur du Maroc. Il peut paraître incongru de citer les sponsors dans cet édito, mais une fois n’est pas coutume, rendons à César ce qui lui appartient. N’oublions pas tous ceux qui ont contribué de près ou de loin depuis vingt ans au succès de cet évènement.

Le Maroc est l’un des rares pays au monde à avoir su préserver son habit traditionnel. C’est en grande partie grâce à Caftan qui, en lui donnant un nouveau souffle, a fait naître un débat constructif sur l’évolution de la tenue, entre les traditionalistes adeptes du statu quo et les modernistes ouverts aux influences extérieures. D’ailleurs, n’en est-il pas de même du débat qui fait rage sur la place de la femme dans notre société ? En vingt ans, notre caftan, tout comme la femme marocaine qui le porte, se sont formidablement émancipés de leur carcan. Caftan comme votre magazine FDM relaient les interrogations qui parcourent notre pays.

L’Histoire de l’humanité s’est écrite à travers l’Habit pendant des siècles pour donner naissance à la mode. Roi des costumes, le caftan incarne à lui seul une grande partie de cette belle Histoire d’inventivité, de créativité et d’intelligence.

Happy birthday Caftan et merci à tous ceux qui contribuent à sa réussite !

Commentaires

Commentaire