Déco

déco : A vos marques, pretes… parquet!

Écrit par admin

Revêtement noble et distingué, le parquet est idéal pour les intérieurs aux décorations simples et épurées ; d’autant que le marché propose une large gamme de produits.

Depuis quelques années, le parquet est sans conteste devenu LE matériau à la mode ! De plus en plus de particuliers optent pour ce revêtement qui offre un nombre considérable d’avantages. En permettant une meilleure acoustique, sans retenir la poussière, il est donc propre et insonore. En plus, le marché marocain propose l’embarras du choix. Une gamme étendue, le plus souvent importée d’Europe, se décline selon des critères techniques et esthétiques. Ainsi, le choix se fait en fonction de la taille des lames, de la diversité des essences de bois, des textures, des couches et des couleurs. Il existe deux types de bois : les indigènes, comme le chêne, le châtaigner ou l’érable ; et les exotiques, comme le wengué, le bambou et le kambala. Trois sortes de parquet sont disponibles : le stratifié, le contrecollé et le parquet massif, composé à 100 % d’une essence de bois unique. Outre son aspect indémodable, il apporte de la chaleur à nos intérieurs.

Sol en bois massif

Le parquet massif est le plus durable car il est constitué de bois à 100 %. Toutefois, il ne représente que le quart du marché environ. Les lames de celui-ci son usinées à partir d’une même frise de bois, c’est-à-dire une seule planche étroite servant à cette confection. Il se dilate et se rétracte en fonction de la température et de l’hygrométrie de la pièce. L’idéal est de choisir une essence de bois exotique imperméable, qui résistera à l’eau. Le parquet massif peut être vendu brut, mais il faut le frotter, le huiler et le cirer. Il est donc davantage destiné aux industriels et moins aux particuliers.

Une couche suffit

Parce que le coût du bois massif est onéreux, les fabricants ont créé un parquet qui ne contient qu’une couche de bois noble et qui est donc moins onéreux : le contrecollé. Il est constitué de trois couches. Celle du dessus est faite d’une essence noble, qui donne au parquet son aspect. On l’appelle la couche d’usure car elle est frottée pour entretenir le parquet en cas de détérioration. Elle fait au moins 2,5 mm d’épaisseur. Les deux autres sont composées de dérivés de bois. Le parquet contrecollé ne nécessite pas de traitement après la pose car il est préalablement traité en usine. Il est généralement vendu avec une finition vitrifiée qui facilite l’entretien et permet d’obtenir une grande variété de modèles issus de diverses essences. Sa durée de vie est estimée à environs 50 ans. Il résiste à l’humidité et se dilate moins que le parquet massif.

Le stratifié, best-seller

Le parquet stratifié est composé d’une imitation de bois sur papier, recouverte d’une couche de résine collée sur un support préfabriqué. Cette imitation est faite de reproductions de plusieurs motifs qui ont un effet irrégulier trompe-l’oeil. Il est composé de lames de grande dimension et de faible épaisseur. On en trouve dans des styles et des couleurs très diversifiées. Il est le plus vendu, compte tenu de son prix considérablement moins élevé par rapport aux autres types de parquet. En outre, il est facile à entretenir. A noter tout de même : il est moins A chacun sa pose.

Infos utiles

Parce que les parquets ne sont pas tous les mêmes, chaque type a une pose spécifique et un mode d’entretien particulier. A la commande de lames chez les distributeurs agréés, le spécialiste vous expliquera les différentes méthodes pour les installer. Mais un conseil : si vous n’êtes pas un as du bricolage, laissez-le tout de même le faire pour vous ! Il est formé pour cela et a l’habitude, en prime. Cela dit, pour ne pas avoir l’air de débarquer tout droit d’une autre planète, sachez qu’il existe différentes façon de procéder. Voici un petit mode d’emploi. La pose clouée concerne les parquets flottants ou massifs, et est impossible avec un chauffage au sol. C’est la plus compliquée car elle nécessite un grand savoir-faire. La pose collée s’adapte aussi aux parquets flottants et massifs, mais également aux planchers chauffants. Moins complexe que la pose clouée, elle nécessite tout de même un minimum de connaissances en bricolage. Enfin, la pose flottante, considérée comme la moins coûteuse et la plus simple. L’installation repose sur un système d’agrafes à enclencher entre les lames du parquet.

Mieux entretenu, plus durable

L’installer c’est bien, mais l’entretenir, c’est encore mieux ! Et pour ce faire, il est souhaitable de réserver un soin spécifique à chaque type de couche. Pour le parquet vitrifié, il est vivement recommandé de le dépoussiérer dans un premier temps, puis de le laver avec un chiffon mouillé. Pour le parquet huilé, il est également conseillé de le dépoussiérer, de le nettoyer avec un savon spécial, puis d’y ajouter une couche d’huile environ tous les six mois. Surtout pas d’eau ! Et enfin, pour le parquet ciré, il faut dépoussiérer, puis nettoyer à sec ou appliquer une légère couche de cire.

Commentaires

Commentaire

loading...