Courrier Droit

Reconnaissance de paternité

Écrit par FATNA SAREHANE

J’ai vécu en concubinage avec un homme pendant longtemps ; une période durant laquelle je suis tombée enceinte. Il m’a tout de suite mise à la porte car il ne me faisait pas confiance et ne voulait pas reconnaître son enfant. Mais je veux que mon fils ait un père ! Légalement, puis-je l’obliger à reconnaître son enfant et faire un test de paternité ? Hafida, 26 ans, Casablanca

Un enfant qui peut être rattaché légalement à sa mère par le fait de la naissance (article 147 du Code de la famille), ne peut bénéficier d’une filiation légitime à l’égard d’un père qui refuse de le reconnaître que dans deux cas. Premièrement, la loi exige que l’enfant ait été conçu pendant la période des fiançailles de ses auteurs (article 156 du Code de la famille). Dans le deuxième cas, l’enfant doit être “né au moins dans les six mois qui suivent la conclusion du mariage” de ses parents (article 154 du Code de la famille). Par conséquent, et puisque vous ne semblez concernée par aucun de ces cas de figure, ni vous ni votre fils, issu d’une relation de concubinage, n’avez le droit d’intenter une action en reconnaissance de paternité à l’encontre du prétendu père.

Commentaires

Commentaire