A la une Couple

L’infidélité ? Et si on faisait le pari de s’en sortir…


Il a fauté. Un soir, il m’avoue tout. Il m’a trompée. La vérité est dure à encaisser, la douleur indescriptible, la reconstruction impensable… du moins sur le moment. Dr Amal Chabach, médecin sexologue et thérapeute conjugale décortique les voies possibles de la reconstruction.

Après avoir découvert l’infidélité de son conjoint, faut-il penser en premier à se reconstruire ou à reconstruire son couple ?

Il faut faire les deux en même temps parce que la relation est en danger. Les efforts et le travail doivent être mutuels. Toutefois, il faut aussi penser à soi. Car la trahison est un tsunami émotionnel pour la femme, surtout si elle avait idéalisé son mari. Le voici tombé de son piédestal, sans parler de la culpabilité que ressent cette épouse qui a également perdu toute confiance en elle et en sa féminité.

Le chemin vers la reconstruction est long. Très long. Quelles sont les étapes pour la femme trahie ?

Lorsqu’elle apprend l’adultère de son partenaire, l’épouse ne va pas le croire dans un premier temps. Elle est dans le déni. Le choc est tellement intense qu’il lui faudra du temps pour “digérer” cette douloureuse vérité. Ensuite, vient la colère envers son mari. Elle veut comprendre. Certaines insistent même pour connaître tous les détails de cette histoire, mais il ne le faut pas. Le mari doit bien entendu répondre à ces interrogations mais il ne doit pas donner des précisions. Vous imaginez, c’est comme tourner un couteau dans une plaie ouverte. On souffre déjà et on va souffrir davantage avec les détails dévoilés. Puis la femme trahie ressent une certaine rage intérieure qui peut amener à la dépression. Par exemple, elle va s’en vouloir de lui avoir accordé une confiance aveugle, d’avoir fait le mauvais choix en l’épousant, voire même d’avoir gâché sa vie. Le dernier stade, c’est enfin le compromis. Attention, cela ne signifie pas qu’elle accepte de lui laisser faire ce qu’il veut. Non. Il faut se dire que chaque être humain fait des erreurs et qu’il faut passer au-delà pour apprendre ensemble de cette expérience douloureuse afin d’améliorer sa relation conjugale.

Comment réussir à reconstruire son couple avec un partenaire qui vous a menti ?

Ce travail ne peut se faire qu’à deux. Mais avant de le démarrer, il faut se poser une question : voulez-vous donner une nouvelle chance à votre couple ou non ? Demandez-vous aussi si cette personne compte assez pour l’accepter dans ses moments de faiblesse, sachant que la douleur ressentie à ce moment-là s’élève au minimum à 7 sur 10. L’infidélité peut être impardonnable aux yeux de certaines personnes. Mais même si vous partez ou continuez, il y aura du négatif comme du positif. Chacun va être embarqué dans un processus émotionnel qui peut durer entre quelques semaines à plusieurs années selon l’ampleur de la blessure commise par l’être aimé. C’est pour cela que je conseille un accompagnement par un spécialiste.

Le mari infidèle passe-t-il également par différentes phases afin de reconstruire sa relation ?

Effectivement, même si au début, il niera. Ce n’est que lorsqu’il sera face à la réalité avec preuve à l’appui qu’il avouera et pourra tomber dans le piège de TOUT dire, ce qu’il ne faut absolument pas faire. Il devra surtout être à l’écoute car ce n’est pas parce qu’il aura demandé pardon, que la page sera facilement tournée. Il faut laisser sa partenaire trahie faire son “deuil”.  L’épouse sera en colère, et elle a le droit de l’exprimer, mais elle ne doit pas pour autant insulter. Le respect est primordial dans cette phase de reconstruction. Il devra être à l’écoute, compréhensif et donner du temps pour qu’elle cicatrise.

D’après Esther Perel, cette psychothérapeute qui fait un tabac avec ses “TED Talks”, il faut repenser l’infidélité pour réinventer le couple car c’est une découverte de soi, d’accord ou pas ?

Je n’irai pas jusqu’à dire une découverte de soi mais de la biodynamique conjugale. Car en parlant de découverte de soi, on sous-entend qu’une seule personne est responsable, alors que ce n’est pas le cas. Deux personnes sont responsables de la cohésion conjugale sauf si l’un des deux a des problèmes psychiatriques ou psychologiques. Vous savez, on a souvent en tête la douleur de la personne trahie, mais l’autre va mal aussi. Il culpabilise et ne sait plus comment faire pour réparer. Pourtant, il essaie et en a envie. Par exemple, j’ai beaucoup de patients qui ont trompé leur partenaire et qui prennent eux-mêmes l’initiative de consulter car ils ne savent plus quoi faire. Ils me disent, “j’ai demandé pardon mais ma femme n’arrête pas de m’en parler… Je n’en peux plus et je commence à ne plus supporter l’ambiance à la maison.”

À quel moment doit-on se dire que nos efforts ne servent plus à rien ?

Vous ne pouvez pas tenter tout seul. Il faut regarder si l’autre s’implique aussi et par conséquent à envie de poursuivre à deux. Le secret, c’est l’engagement, la persévérance et la patience des deux côtés. Mais il faut aussi avoir une petite donnée en tête : la durée de la relation qui, au fil des mois et des années, a construit ensemble “son petit foyer”. Le couple est plus solide pour affronter et apprendre de cette erreur s’il a déjà fait un bout de chemin ensemble. Car on l’a dit, le processus n’est pas simple entre la perte de l’estime de soi et de l’autre, la peur qui s’installe voire la paranoïa pour certaines. Mais je peux vous dire que si le couple y arrive, il renforcera ses piliers. L’infidélité peut se voir comme une sorte d’examen du couple car s’il réussit à dépasser cette situation, il y gagne beaucoup. L’homme réalise ainsi que sa femme est très importante à ses yeux et qu’il a fait une énorme erreur. Quant à l’épouse, elle fait un travail sur elle-même, et ne construit plus sa sécurité autour de son mari. Au final, elle gagne en indépendance et en confiance en elle.

Mais se remettre en selle après une rupture, est-ce possible ?

Il faut faire un travail sur soi, développer son estime de soi, et ne pas généraliser. Il faut parvenir à faire la paix avec son passé. Pour moi, un accompagnement est nécessaire car l’infidélité signifie le rejet de soi par son compagnon. Et ce soutien peut très bien être une présence ou une écoute attentive. Néanmoins, il ne faut pas en parler à tout moment car comment voulez-vous avancer si vous ne faites que vous fixer dessus ? Vous allez vous noyer ou noyer le couple. N’oubliez jamais qu’il y a un trajet à suivre pour réapprendre à avoir confiance en soi et en l’autre. Brûler les étapes ne sert à rien. υ

www.dramalchabach.com

Commentaires

Commentaire

loading...