Carriere

Créer son entreprise un pari à prendre

Écrit par mero

S’établir à son compte, on y a presque toutes songé une fois ou deux avant de se décourager face aux risques encourus.  Et si c’était plus simple qu’on ne le pensait ? Avant-propos, conjoncture, idées, budget… Des initiées nous disent tout. L’heure est à la concrétisation !

Commençons par la fin et abrégeons le suspense : monter une affaire n’est pas une question de moyens mais de timing personnel. Tout se joue à ce tournant où l’on passe de l’envie au besoin (pressant) de faire. Généralement, le contexte professionnel abonde  lui aussi dans ce sens. Le salariat est devenu plombant, on pense avoir fait le tour de la question, l’envie de mettre à profit ses compétences devient urgente et de nouvelles ambitions voient le jour. C’est le moment de passer à autre chose pour peu que l’idée soit bonne et que l’on sache s’organiser.  Un jeu en dix étapes.

Choisissez un secteur qui vous plaît

Ne vous jetez pas à corps perdu dans la scierie si vous n’avez aucune affinité avec cette activité. Faites quelque chose que vous aimez, qui vous stimule, qui vous motive à travailler dur. Les plus belles success story sont nées d’une passion, pas d’une idée reçue…

Apprenez d’un pro

Ne soyez pas une “bleue”. Bien avant de vous lancer, apprenez d’un spécialiste pendant quelque temps. Imprégnez-vous de son expérience, observez, retenez le meilleur et appliquez. Attention, pas de concurrence déloyale…

économisez pour votre projet

Vous voulez monter une affaire ? Serrez-vous la ceinture et mettez des sous de côté. L’idéal serait de pouvoir vous autofinancer. Pensez à un projet pas trop coûteux (ça existe !).  Dites-vous aussi que les organismes de crédit vous prêteront plus facilement si vous avez déjà une réserve. Logique.

Ayez une plus-value sur le marché

Ne soyez pas ce énième restaurant, cette énième boîte d’événementiel ou ce énième spa. Démarquez-vous, proposez quelque chose de nouveau : un concept inédit, des horaires originaux, un plus dans le service après-vente, des produits recélant une histoire. Faites dans l’originalité pour semer vos concurrents.

Récoltez des avis

Demandez conseil à un maximum de gens autour de vous pour vous faire une idée du marché : quels sont les prix ? Les nouveaux quartiers d’affaires ? Faut-il acheter ou louer son local ? Faut-il nécessairement avoir un local ? Faites un sondage, des tests pour voir comment les gens réagissent à l’évocation de votre projet. Plus vous en savez sur la question, mieux c’est.

Dotez-vous d’un business plan réaliste

C’est la charpente de votre projet, alors veillez à être honnête avec vous-même. Ne comptez  que sur ce que vous avez vraiment sous la main (argent disponible, locaux, RH) et sur les résultats de votre étude de marché. Pas d’estimation ou d’objectifs farfelus. Restez sur du concret.

Pensez à vous associer en famille

Quoi qu’on en dise, ça a ses avantages. Scannez votre arbre généalogique à la recherche d’un partenaire fiable qui se donnera autant que vous pour que ça marche et ne vous poignardera pas dans le dos.  Ça n’a pas de prix !

Informez-vous des nouvelles lois

On vous l’accorde, il y a plus sexy comme littérature, mais parfois une ligne ou un paragraphe peuvent faire toute la différence. Arrangez-vous pour être au courant du climat des affaires à l’instant T et voyez s’il n’y a pas une facilité administrative, une réduction fiscale ou un coup de pouce étatique dont vous pourriez profiter légalement.

Assurez vos arrières

C’est bien d’avoir l’esprit d’initiative, mais pas la peine de prendre des risques inutiles. Ne flambez pas toutes vos économies, ne quittez pas votre job immédiatement, ne partez pas sur des suppositions, méfiez-vous des promesses, évaluez vos chances, déterminez vos faiblesses et prévoyez un plan B au cas où. 

Développez un bon carnet d’adresses

S’il y a une chose à laquelle vous devez penser avant, pendant et après, c’est bien celle-là. Vos contacts, les contacts de vos contacts et ainsi de suite.  Pour chaque situation donnée, chaque configuration, chaque imprévu, vous devez avoir au moins 3 personnes susceptibles de vous tirer d’affaire ou de vous montrer la route à suivre.

Commentaires

Commentaire