A la une Carriere

Créer son entreprise : Bouchra Btiti

Écrit par Sabel Da Costa

“L’environnement et le vert sont les nouvelles vedettes de l’économie”

Activité : aménagement d’espaces verts                                                                                                   

Investissement suggéré : entre 100.000 et 150.000 dh                                                                                                                 

Mise sur pied : 3 mois

Email : b.bbk@gmail.com

Si vous sentez que c’est le moment de démarrer votre affaire, foncez ! Quand j’ai voulu créer mon entreprise, plus rien ne m’a arrêtée. Le temps alloué, l’effort à fournir et les risques à prendre me paraissaient soudainement très dérisoires. J’avais un objectif à atteindre, c’est tout ce qui comptait. Je n’ai même pas hésité à reprendre des études. J’ai progressivement découvert tout ce que ce métier renfermait comme possibilités. L’environnement et le vert sont les nouvelles vedettes de l’économie. Tout le monde s’y met, tout le monde en veut et c’est parfaitement rentable. Aujourd’hui, je structure aussi bien des jardins que des golfs ou des terrains de football. Lorsque l’on entend “paysagiste”, on ne voit qu’une seule facette de l’activité, alors qu’elle en a plusieurs. Au départ, les pépiniéristes locaux me fournissaient les plantes, mais au bout de trois ans, j’ai été en mesure d’acheter mon propre terrain pour y cultiver ce dont j’avais besoin. Ma marge est passée de 5% à 20% avec des coûts fixes raisonnables. C’est l’un des avantages à pouvoir s’auto-approvisionner.  Il m’arrive parfois d’importer quelques espèces, mais c’est exceptionnel et toujours à des tarifs avantageux (la Hollande, l’Italie, l’Espagne et la Malaisie sont mes meilleurs fournisseurs). Ne jamais rentrer dans des dépenses inconsidérées parce qu’après, on est tenté de compenser par des prestations élevées. En ces temps de crise, c’est un mauvais calcul.  Le service doit toujours être accessible. Il m’arrive parfois de casser mes tarifs pour  gagner de nouveaux marchés. En termes de ressources humaines, prenez bien soin de vos ouvriers : ce sont eux qui font et défont le business alors mettez-les en avant. Vous aurez beau être sérieuse dans votre démarche, si la cheville ouvrière de votre activité n’y met pas tout son cœur, c’est râpé. En sus de leurs salaires, j’encourage mes journaliers avec des primes. En 5 ans, ils ne m’ont jamais déçue. Pour les formalités administratives, faites appel à une fiduciaire qui aura plus de contacts que vous pour réduire les délais et vous éviter de tourner en rond. Décider de tout gérer soi-même n’est pas une bonne idée. Beaucoup s’y font prendre et finissent par perdre un temps fou. Dernier conseil, si vous avez l’intention d’ouvrir un website pour votre entreprise, évitez d’y exposer vos créations à moins d’être dans la vente de vêtements. Certains n’auront aucun scrupule à copier vos idées et à se les approprier. Ce serait dommage… 

Commentaires

Commentaire