Carriere

Carré d’as et brio : Zineb Fatara

Écrit par Sabel Da Costa

“Ce qui fait toute la différence, c’est le réseau et l’esprit de la marque”

Activité : création et vente de vêtements
Investissement suggéré : 150.000 dh
Mise sur pied : 6 mois
Email : contact@lady-zee.com

C’est allé vite, parce que mon associé et moi avions une idée très claire de ce que nous voulions : des vêtements à la mode, bien coupés et à petits prix. On s’est réparti la tâche. à lui le design et la production, à moi le stylisme et les RP. En 6 mois, on a réalisé 45 modèles disponibles en 12 pièces chacun. Il s’agissait d’une “collection capsule” destinée à nous faire connaître. Ça c’est pour la petite histoire. Pour la toile de fond, ce qui fait toute la différence lorsqu’on veut se lancer, c’est le réseau et l’esprit de la marque. Plus vous connaissez de monde et plus vite vous irez. Pensez à dresser la liste de toutes les personnes qui pourront vous aider au moment voulu (l’ami qui dispose d’un local où exposer votre marchandise, vos trois super belles copines qui pourront défiler pour vous, votre cousin photographe amateur, vos contacts dans la presse, le textile… Mobilisez tous ceux qui seront en mesure de mettre la main à la pâte à vos côtés). Quand je dis esprit de la marque, je pense à l’image que l’on a envie de lui donner, la clientèle ciblée, le positionnement sur le marché. Que voulez-vous que l’on dise de votre label ? Quels sont les premiers mots qui doivent venir à l’esprit lorsque l’on pense à vos produits ? Notez tout ça sur un fichier word et le squelette de votre entreprise est né. Personnellement, je préfère avoir un associé dont les compétences sont complémentaires aux miennes et avec qui je partage des valeurs communes. Pour ce qui est des dépenses, il faut savoir optimiser. Quand on a fait nos comptes, l’option la plus économique était d’installer notre showroom à domicile. Pour la publicité, mon blog a été l’un de nos meilleurs supports. Tous les modèles y étaient postés et découverts instantanément par des milliers de gens. Mettez-vous en avant, donnez envie à vos followers de faire comme vous. Soyez la première égérie de ce que vous proposez sur le marché, donnez de vous-même, ça paye toujours. Pas la peine d’employer trop de monde non plus, faites plutôt appel à des freelancers. Si votre activité est en rapport avec la mode, n’hésitez pas à faire le tour des usines textiles et à les soumettre à un test de confection afin de comparer coûts et finitions. Et en dernier lieu, ne margez pas trop pour un premier essai. Vu qu’il s’agissait principalement de faire connaître Lady ZEE, on a accepté de réduire nos bénéfices pour pouvoir proposer un bon rapport qualité/prix. On était sur du 10% à 20% avec un petit stock de départ qui s’est écoulé très facilement. Pour la prochaine collection, le nombre de pièces fabriquées sera plus grand. Ne pas être gourmand au départ, bien mijoter l’idée, s’investir dans quelque chose qui nous correspond vraiment, développer une communauté sur la toile avant de commercialiser le produit, ne pas avoir peur de gagner peu au premier jet car le plus important, c’est d’abord d’attirer et de fidéliser. Le reste suivra naturellement.

Commentaires

Commentaire