Carriere

Carré d’as et brio : Sanae Nouali

Écrit par Sabel Da Costa

“Les gens adorent  l’exclusivité”

Activité : Créatrice de bijoux                     

Investissement suggéré : 10.000 dh    

Mise sur pied : 3 mois

Email : n.sana@hotmail.fr

J’ai toujours aimé confectionner des bijoux pour mes amies ou leurs petites filles. Chaque fois, on me demandait pourquoi je n’en faisais pas un métier. L’idée ne m’avait jamais effleurée. J’associais le business à quelque chose de contraignant et de stressant, alors que je créais ces objets avec amour et amusement. Ce n’était pas là l’esprit d’une femme d’entreprise. Puis il y a un an, je me suis rendue à l’évidence : j’avais la chance d’être manuelle, d’aimer jouer sur les couleurs et les accessoires.  C’était mon dada, pourquoi chercher ailleurs ? Une amie qui travaillait dans le domaine m’a donné le contact d’un fournisseur de pierres à Casablanca. Je suis allée le voir, on s’est mis d’accord sur les matières premières dont j’allais avoir besoin. J’ai aménagé un atelier de dessin/confection et en trois mois, ma première collection était entièrement bouclée. Pour me faire connaître, ça a été très simple : d’abord une page Facebook, ensuite des ventes privées chez moi, puis des expositions organisées à l’école de mes enfants. On n’y pense jamais ! C’est à ce moment précis que la business woman en moi a pointé le bout de son nez. J’ai misé sur  des modèles uniques assortis de prix très raisonnables. Les gens adorent l’exclusivité, le service personnalisé et ils aiment encore plus quand ça ne leur coûte pas trop cher. Si on veut obéir à ces critères, il vaut mieux s’éloigner de la configuration classique : boutique-employé-loyer-charges fixes. Aujourd’hui, je suis à la fois entrepreneuse et artisane. Mon showroom se trouve chez moi.  Mes dépenses se limitent donc aux pierres et aux perles que j’achète. Ça fait une année maintenant et je suis plutôt satisfaite des résultats. Il m’arrive parfois de travailler plus de 9 heures par jour mais je les aligne sans m’en rendre compte tellement ça me passionne. C’est ça le secret ! Structurez ce que vous aimez faire et proposez-le aux autres.  Je m’adresse  à toutes les femmes qui ont un don exploitable. Si c’est bien pensé, bien conçu et bien fini, il n’y a aucune raison que ça ne marche pas. Soyez patientes au début, renflouez votre stock régulièrement (la clientèle a besoin de sentir qu’il y a un roulement, c’est psychologique) et enfin ne touchez pas à vos bénéfices dans un premier temps, ça vous permettra d’avoir une meilleure visibilité sur vos chiffres.

Commentaires

Commentaire