A la une Actus

“Zanka Contact” d’Ismaël El Iraki reçoit le Grand prix du Festival national du film de Tanger

Écrit par FDM

« Zanka Contact » d’Ismaël El Iraki a raflé le Grand prix de la 22ème édition du Festival national du film (FNF) de Tanger dans la catégorie long-métrage, lors de la cérémonie de clôture organisée samedi 24 septembre au centre culturel Ahmed Boukmakh, dans la ville du Détroit.

Le Grand prix la 22ème édition du Festival national du film (FNF) de Tanger, catégorie long-métrage, a été attribué au film « Zanka Contact » d’Ismaël El Iraki. Le Prix du jury est revenu ex-aequo aux films “Mica” d’Ismaël Ferroukhi et “Murs effondrés” de Hakim Belabbes qui a également remporté le prix de montage. Le Prix du meilleur rôle masculin a été décerné à Younes Bouab pour son rôle dans « Mont Moussa » de Driss Mrini et le Prix du meilleur rôle féminin a été remis à Jalila Talemesi pour son rôle dans “Poissons rouges” d’Abdeslam Kelai qui a aussi gagné le Prix du scénario.

Par ailleurs, le prix du 2ème meilleur rôle masculin a été octroyé à Azelarab Kaghat pour son interprétation dans “Mica” d’Ismael Ferroukhi et celui du 2ème meilleur rôle féminin à Fatima Attif pour son interprétation dans « Zanka Contact ». Le prix de la réalisation a, pour sa part, été attribué à Nabil Ayouch pour son film “Haut et fort” et le prix de la première œuvre a été attribué ex-aequo à “La vie me va bien” d’Al Hadi Ulad Mohand et à « L’Egarée » de Driss Roukhe.

 

Dans la catégorie des courts-métrages, le Grand prix a été remporté par « Story » de Mohamed Bouhari. Le Prix du meilleur scénario a été attribué à Yassine El Moujahid pour son court-métrage « Ziyad », tandis que le prix du jury a été gagné ex-aequo par “Jours de printemps” d’Imad Badi et “Le silence d’Aida” d’Ahmed Messoudi. Pour cette catégorie, la mention spéciale du jury a été donnée à « Nejma Mars 2020 » de Leila Msefer.

Dans la catégorie long-métrage documentaire, c’est Mohamed El Aboudi qui est sorti gagnant avec le Grand Prix du documentaire grâce à « School of hope ». « Maa Al Aynayn, le combattant et le savant divin », d’Azlarabe Alaoui a, lui, décroché le Prix spécial du Jury à côté du documentaire « Morocco’s Bollywood dream » d’Abdelilah El Jaouhary.

Lors de cette cérémonie de clôture, un hommage a été rendu au président de la Chambre marocaine des salles de cinéma, Al Hosein Boudih, à la réalisatrice Izza Genini et au scénariste, comédien et journaliste Ali Hassan.

(Avec Map)

Commentaires

Commentaire

Commentaires

Commentaire