A la une Actus

Viol et meurtre du petit Adnane : un message royal de condoléances à sa famille

Écrit par FDM

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion à la famille de l’enfant Adnane Bouchouf. Dans ce message, le Souverain affirme avoir appris avec une grande émotion et une profonde affliction la nouvelle de la tragédie qui a endeuillé la famille d’Adnane.

En cette douloureuse circonstance, le Roi exprime et aux membres de la famille du défunt et, à travers eux à l’ensemble de ses proches, Ses vives condoléances et Sa sincère compassion suite à cette perte cruelle, soulignant que leur foi inébranlable en Dieu ne fait, dans une telle épreuve, que renforcer leur patience, et que Dieu leur en rétribuera amplement.

Dans ce message, le Souverain condamne l’acte criminel odieux « dont votre fils innocent a été victime et Nous partageons avec vous et toutes les familles marocaines qui ont compati avec vous, l’ampleur de cette perte cruelle », implorant le Tout-Puissant d’accorder à sa famille patience et réconfort. Le Roi implore, à cette occasion, le Très Haut d’entourer le défunt de Sa sainte miséricorde et de l’accueillir dans Son vaste Paradis parmi les prophètes, les martyrs et les vertueux.
« Et fais la bonne annonce aux endurants qui disent, quand un malheur les atteint : Certes nous sommes à Dieu et c’est à Lui que nous retournerons ». Véridique est la parole de Dieu.

Pour rappel, la crime affreux dont a été victime l’enfant a suscité une vive émotion et a secoué l’opinion publique marocaine. Le corps du petit Adnane Bouchouf avait été retrouvé vendredi dernier, soit quatre jours après sa disparition, à proximité de son domicile familial. Disparu lundi 7 septembre à 16 h alors qu’il effectuait une course dans son quartier, l’enfant avait été kidnappé par un homme qui l’a violé, tué et enterré. L’affreux crime a été commis dans les deux heures suivant l’enlèvement. Les recherches et investigations menées par la police judiciaire, appuyée par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), ont abouti à l’identification du suspect, qui réside près du domicile de la victime. Le meurtrier a été arrêté ainsi que ses 3 colocataires soupçonnés de complicité et de non-dénonciation de crime.

Commentaires

Commentaire