A la une Actus

Vaccin contre la COVID-19 : les réponses des experts

Écrit par FDM

La Société Marocaine d’Infectiologie Pédiatrique et de Vaccinologie (SOMIPEV) et infoVac Maroc, sous la houlette de Pr Mohammed Bouskaroui ont livré un document sur les questions-réponses les plus courantes sur les vaccins anti-Covid. Nous vous en livrons l’essentiel.

Les vaccins contre la COVID-19 conféreront-ils une protection à long terme ?
Il est trop tôt pour savoir si les vaccins contre la COVID-19 conféreront une protection à long terme. Cependant, il est encourageant de constater que, d’après les données disponibles, la plupart des personnes qui guérissent de la COVID-19 développement une immunité qui offre au moins une certaine protection contre la réinfection – bien que nous ne sachions pas encore à quel point cette protection est forte et combien de temps elle dure. Il est possible que l’efficacité des vaccins soit très élevée pendant des années, ou qu’elle diminue après 3-4 mois pour se stabiliser ensuite, ou encore qu’elle diminue de manière continue. Ainsi, on ne peut pas encore exclure qu’une vaccination périodique (annuelle ?) soit nécessaire pour les personnes à risques, comme c’est le cas avec la grippe.

Les gens auront-ils besoin de vaccinations répétées et, si oui, à quelle fréquence?
Le vaccin nécessite deux doses à administrer à 21 jours d’intervalle. On ne sait pas encore combien de temps d’immunité au virus SRAS-CoV-2 durera après la vaccination. Il est actuellement difficile de dire combien de temps durera la «mémoire immunitaire» car «les essais cliniques n’ont pas été mis en place pour répondre à cette question, et en tout cas, ils n’ont commencé à distribuer que des secondes doses du vaccin il y a quatre mois. Cela deviendra plus clair avec le temps et les volontaires continueront d’être surveillés. Les données sur l’immunité contre d’autres coronavirus suggèrent que l’immunité au virus SRAS-CoV-2 pourrait être de courte durée, «peut-être de 12 à 18 mois». Le suivi de l’immunité dans les mois et les années à venir sera essentiel: Il n’y a pas de moyen rapide de déterminer combien de temps l’immunité au virus SRAS-CoV-2 durera, et les chercheurs devront surveiller cela de près dans les mois et les années à venir. Il sera important que les responsables de la santé publique surveillent l’immunité – et savoir quand elle commence à diminuer.

Comment puis-je faire confiance à un vaccin qui a été développé si rapidement?
Les vaccins COVID-19 sont développés plus rapidement que les autres vaccins en raison de l’urgence mondiale. Les fabricants ont reçu une autorisation spéciale pour fabriquer le vaccin pendant qu’ils le testent. Cela signifie que si un vaccin est approuvé, il n’y aura pas les délais typiques entre l’approbation et la fabrication. Les fabricants disposent de davantage de ressources pour accélérer le développement de vaccins en raison de la pandémie, mais ces accélérations n’auront aucun impact sur la sécurité des vaccins.

Y a-t-il des effets secondaires avec ces vaccins anti-Covid?
Comme pour tout traitement médical et tout vaccin, des effets secondaires sont bien sûr possibles. Le risque zéro n’existe pas. Ces effets indésirables peuvent être locaux, à l’endroit de l’injection (douleur, gonflement, irritation). Ces réactions sont tout à fait normales et font partie de la réponse immunitaire vaccinale. Des effets secondaires comme de la fièvre, des frissons, de la fatigue, des maux de tête sont également possibles. Ces réactions diffèrent d’une personne à l’autre et n’ont rien d’inquiétant. Des effets secondaires plus graves sont eux rarissimes. Il faut également savoir que, si ces vaccins sont autorisés, ils feront ensuite l’objet d’un monitoring constant, beaucoup plus important que pour les autres vaccins mis sur le marché précédemment.

Est-il sécuritaire de se faire vacciner contre le COVID-19 si j’ai une maladie sous-jacente ?
La vaccination COVID-19 est particulièrement importante pour les personnes ayant des problèmes de santé sous-jacents tels que les maladies cardiaques, les maladies pulmonaires, le diabète et l’obésité. Les personnes atteintes de ces maladies sont plus susceptibles de tomber gravement malades à cause du COVID-19.

Y-a-t-il des contre-indications aux nouveaux vaccins contre la COVID ?
Les contre-indications à la vaccination contre la COVID-19 sont :
– Grossesse par faute de données à l’heure actuelle
– Maladie COVID-19 datant de moins de 3 mois
– Réaction allergique grave (anaphylaxie) à un vaccin contenant un composant également présent dans le vaccin envisagé.
Une 2ème dose ne doit pas être administrée à toute personne ayant présenté une anaphylaxie après l’administration de la première dose de ce vaccin.
En cas d’affection aiguë, il est conseillé de repousser la vaccination jusqu’à sa résolution.

Les femmes enceintes ou qui allaitent peuvent-elles se faire vacciner ?
Actuellement, très peu de données sur l’efficacité ou l’innocuité du vaccin sont disponibles chez les femmes enceintes étant donné qu’elles ont été exclues des essais sur les vaccins. Cette population est cependant moins à risque de complications de la COVID-19 que les personnes âgées. Par précaution, il apparaît préférable de ne pas offrir la vaccination contre la COVID-19 aux femmes enceintes.

Source : InfoVac Maroc

Commentaires

Commentaire