A la une Actus

Une série de conseils pour arrêter (enfin) de procrastiner !

Écrit par FDM

Prendre rendez-vous chez un spécialiste, déposer un dossier administratif, s’occuper du garage ou faire (enfin) le tri dans ses affaires. Bref, si on arrêtait de repousser toujours tout au lendemain ? Car la procrastination n’est pas une fatalité, comme nous rassure Sanaâ Sekkat, hypno-coach en développement personnel et professionnel et consultante en RH et Communication, qui nous donne une série d’astuces. Suivez le guide !

Sanaa Sekkat, coach en développement personnel et hypnothérapeute

  1. Il faut définir et écrire nos objectifs du plus importants au moins importants. Par exemple, nous en notons 10 et nous les reformulons comme si nous les avions déjà réalisés (« j’ai perdu 30 kilos », « j’ai réalisé 97 % de mes révisions de leçons », etc.).
  2. Dans cette liste, nous prenons celui qui aura le plus d’influence sur notre vie et nous développons une stratégie de réalisation, tout en y fixant un temps. 
  3. Il est également possible de faire une liste de toutes les activités « voleuses de temps » et de commencer à appliquer la procrastination intentionnellement sur ces activités. Par exemple, nous pouvons nous dire que nous allons retarder un appel à un ami qui ne sera pas constructif pour réaliser notre objectif. Il faut tout simplement arriver à prendre le dessus sur notre comportement et conscientiser nos actions. 
  4. Autre astuce : Osons le mot MAGIQUE « non ». Par exemple, lorsque quelqu’un nous demande de réaliser une tâche alors que nous sommes concentrés sur un travail en particulier, nous devons lui dire « non » de manière respectueuse et claire (« je suis vraiment désolée, j’en ai encore pour 2 ou 3h. Je peux m’en occuper après, mais comprends-moi, je ne veux pas me déconcentrer pour le moment ») De cette manière, nous rehaussons aussi notre estime de toi et nous valoriserons notre temps qui est générateur de valeur ajoutée.
  5. Avant de commencer à travailler, préparons tout ce dont nous avons besoin. Comme cela, nous évitons de nous lever à chaque instant, et par ricochets, de perdre notre concentration. Eloignons-nous des sources de perturbations !
  6. Divisons les sujets en de petites tâches réalisables, tout en prenant un temps de repos entre les activités. Cela va nous permettre à la fois de ne pas trop nous fatiguer mais aussi de garder notre niveau de concentration élevé. Cela motive également une partie en nous qui cherche le repos et le plaisir immédiat.
  7. Au contraire, mettons-nous un peu de pression pour continuer le travail entamé ou pour démarrer une activité donnée, tout en se projetant vers un résultat meilleur. Par exemple, augmentons de 20 % le temps que nous avons décidé d’allouer à une tâche.
  8. Mais ce qui est important, c’est la motivation ! Elle est indispensable pour réaliser nos projets et elle est spécifique à chacun. Certains vont regarder des vidéos sur la motivation, d’autres vont écouter de la musique « motivante » ou lire le récit de personnes qui ont réussi leur vie professionnelle. Il faut surtout ne jamais perdre de vue notre objectif fixé. 

Commentaires

Commentaire