Actus

Une femme nommée maire de Bagdad. Une grande première!

Écrit par admin

Pour la première fois dans l’histoire, une femme a été nommée maire de Bagdad après le limogeage de son prédécesseur qui faisait l’objet de nombreuses critiques, a annoncé samedi un porte-parole gouvernemental.

Zekra Alwach, ingénieur civile et directrice générale au ministère de l'Enseignement supérieur, est la première femme a être désignée à un tel poste en Irak, où des ONG internationales fustigent une dégradation flagrante des droits des femmes.



Elle doit prendre ses fonctions dimanche, selon une source municipale.



Le poste de maire est directement liée au bureau du Premier ministre et son détenteur a les prérogatives d'un ministre. 



"Le Premier ministre Haïder Al-Abadi a limogé le maire de Bagdad Naïm Aboub et désigné Dr Zekra Alwach pour le remplacer", a annoncé le porte-parole du bureau de M. Abadi, Rafed Joubouri.



Il a tenu à préciser que ce limogeage ne visait pas à "punir" M. Aboub, nommé en 2013. Ce dernier était accusé par des habitants de Bagdad et sur les réseaux sociaux d'incompétence, de n'avoir rien fait pour améliorer les services de base dans la ville et de faire des déclarations faussant la réalité. 



M. Aboub a fait les titres des médias irakiens en mars 2014 quand il a affirmé que Bagdad, alors minée par les violences, la carence des services publics, la crise politique et la corruption, était "un rêve, la plus belle ville au monde. Bagdad est plus belle que New York et Dubaï".



La nomination d'une femme au poste de maire est un développement positif en Irak, pays considéré dans les années 1970 comme le pays le plus progressiste en matière de droits des femmes au Moyen-Orient, avant de plonger dans le chaos.



Selon un rapport de l'ONU datant de 2014, au moins un quart des Irakiennes de plus de 12 ans sont illettrées, seulement 14% des femmes travaillent ou sont en recherche d'emploi.

Commentaires

Commentaire

loading...