A la une Actus

SIEL 2018 : les rendez-vous à ne pas manquer ce week-end

Écrit par FDM

Amoureux des livres, des débats et des échanges, voici les principaux rendez-vous de ce week-end à la 24ème édition du Salon de l’Édition et du Livre à Casablanca, prévu du 9 au 18 février 2018.

Samedi 10 février : 

Conférence de Tahar Benjelloun

Salle le Caire de 15h30 à 17h30

« La punition». Tahar Benjelloun. Ed Gallimard. 2018

Suite aux manifestations pacifiques de mars 1965, quatre-vingt-quatorze étudiants seront détenus durant 19 mois. « La punition » raconte, sous la plume de l’un d’eux, leur calvaire, eux qui se retrouvèrent, sous couvert de service militaire, enfermés dans des casernes et prisonniers de gradés dévoués au général Oufkir qui leur firent subir vexations, humiliations, mauvais traitements, sous les prétextes les plus absurdes.
Présenté par : Abdellah Tourabi

Débats et Signatures : Sanaa El Aji “Sexualité et célibat au Maroc”

Stand Pavillon France de 11 h à 12h

Sanaa El Aji aborde une question sensible mais pas nouvelle, celle des relations sexuelles préconjugales au Maroc. A travers une étude qui s’est concentrée sur le milieu urbain, la sociologue décode et analyse en profondeur les modes de pensée, de vie et de verbalisation d’une sexualité qui existe et évolue même lorsqu’elle est face à une triple illégitimité (religieuse, légale et sociale). Virginité des hommes et femmes, pornographie et ramadan, Darija et sexe, pensées traditionnalistes, hypocrisie sociale, entre autres… Cet ouvrage est le résultat de témoignages et réalités sociales étudiés pendant 6 ans.
Modéré par Fedwa Misk

Villes-Paysages du Maroc de Mounia Bennani

Stand Pavillon France de 14 h à 15h

Mounia Bennani est diplômée de l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles et de l’EHESS à Paris. Elle milite pour la création d’espaces publics de qualité et pour l’amélioration du cadre de vie au Maroc. Elle a cofondé en décembre 2010 l’Association des architectes- paysagistes du Maroc (AAPM), première association d’Afrique du Nord regroupant des professionnels de l’architecture du paysage. Elle a publié en 2017 Villes-paysages du Maroc (Editions la Découverte).
Modéré par Salima Elmandjra

Débats et Signatures : Daniel Rondeau « Mécaniques du chaos »

Stand Pavillon France de 14 h à 15H

Daniel Rondeau a commencé à collaborer au journal Libération à la fin des années 1970. À la même époque, il travaille pour la radio et la télévision et réalise des films sur des écrivains ou sur l’histoire ouvrière. Sa première publication est un livre d’histoire, Chagrin lorrain (1979), unanimement salué par les spécialistes, et qui fait aujourd’hui référence. Il a publié une trentaine d’ouvrages, salués par de nombreux prix et traduits dans de nombreuses langues. Son dernier roman, Mécaniques du chaos, publié chez Grasset en 2017, lui a valu l’obtention du Grand Prix du roman 2017, décerné par l’Académie française.
Modéré par Hicham Houdaifa.

Nadia Essalmi : La révolte des rêves

Stand Pavillon France de 16 h à 17H

 Diplômée de littérature française, Nadia Essalmi est directrice de la première maison d’édition spécialisée dans le livre pour enfants et jeunes, Yomad, qu’elle a créée en 1998. Elle intéresse des écrivains marocains de renom, tels, Abdelhak Serhane, Zakia Daoud, Fouad Laroui, Mohamed Dib, à l’écriture pour les enfants et les jeunes. Elle est, en outre, la fondatrice de l’activité Lire pour grandir qui a pour but de démocratiser la lecture et le livre.Présentation du livre Histoire des Marocains aux Pays-Bas.
Modéré par Belaid Bouimi

Présentation du livre Histoire des Marocains aux Pays-Bas

Stand CCME de 14h45 à 16h
Avec Abdellatif Maroufi (Pays-Bas), Kacem Achahboun (Pays-Bas), M’Hamed El Oufrassi (Pays-Bas), Robert de Hartogh (Pays-Bas),

Débats et Signatures :Chadia Arab « Dames de fraises, doigts de fée – Les invisibles de la migration saisonnière en Espagne »

Stand Pavillon France de 16h à 17h

Les travaux de Chadia Arab portent principalement sur les migrations internationales et plus particulièrement sur les Marocain.e.s en France, Espagne et Italie, ainsi que dans les pays du Golfe.
À la fin des années 2000, des milliers de Marocaines sont parties travailler à la cueillette des fraises dans la province de Huelva, en Espagne. Recrutées directement au Maroc par des contrats saisonniers, ces Dames de fraises sont choisies pour la précarité de leur situation et parce qu’elles laissent des enfants qui les contraindront à revenir.

Modéré par Kenza Sefrioui

Autour de deux livres « Langues en débat : pour penser la diversité linguistique au Maroc. Collectif ». Editions En Toutes Lettres, 2018.

Au Maroc, célébrer la diversité linguistique qui met en présence l’arabe marocain, l’arabe littéral, l’Amazighes, le français et l’espagnol, ne doit pas faire oublier que ces langues sont prises dans des enjeux sociaux, économiques et politiques. « Extrémisme religieux, plongée dans les milieux radicaux du Maroc» Hicham Houdaïfa . Ed En Toutes Lettres, 2017. Noyautage des universités par des professeurs prédicateurs, réforme bâclée des manuels d’éducation religieuse, quartiers délaissés où le jihad côtoie toutes sortes de trafics, trajectoires de jihadistes… Le journaliste d’investigation Hicham Houdaïfa décrypte le phénomène de radicalisation religieuse qui gangrène la société marocaine. Avec : Zakia Iraqui-Sinaceur et Hicham Houdaïfa.
Présenté par : Jalal El Hakmaoui. Organisé par : Le Ministère de la Culture et de la Communication et la Région de Casablanca- Settat. De 16h à 18h

Voix de l’Amérique Latine Autour d’un livre « Légendes arabes » Cristina Pineda, Instituto de Estudios Hispano Lusos. Universidad Mohammed V. Rabat.

Salle Oujda, de 17h à 18h

Ces « Légendes arabes », qui se nourrissent de l’imagination populaire, de la vie quotidienne et de la sagesse ancestrale des peuples arabes, peuvent nous inspirer, aujourd’hui, pour trouver des terrains d’entente pour tous et entre tous. Ces histoires captivantes représentent, pour les lecteurs en général, une délicieuse expérience narrative car elles projettent la beauté de l’esprit arabe, mettant à l’honneur l’honnêteté, la justice, les bonnes actions et les valeurs humaines. Avec : Cristina Pineda (Mexique) Modérateur : Fatiha Benlabbah
Organisé par : Le Ministère de la Culture et de la Communication et l’Ambassade du Mexique. Les jeunes marocains en Italie Hamid Bichri (Italie), Siham Dadessi (Italie).

Conférence : « Les pratiques pédagogiques innovantes: cas des écoles Medersat.com »

Salle Oujda, de 18h30 à 19h30

Avec: Mohammed Ould Dada (Directeur du Programme Medersat.com à la Fondation BMCE Bank pour l’Education et l’Environnement)

Production littéraire dans la langue d’origine chez les Marocains du monde :

Taha Adnan (Belgique), Abdelhamid Bayouki (Espagne), Mohamed Miloud Gharrafi (France)

Stand CCME, de 16h15 à 18h15

Chuchotements dans les courbes de l’âme Houssein Darraz (Belgique)

Stand CCME de de 18h30 à 19h30

Quelques séances de dédicaces prévues samedi 10 février :

  • Séance de dédicace Yasmina Chami à 12h
    Stand Actes Sud/ Sochepress
  • Séance de dédicace avec Tahar Benjelloun à 11h30 et à 17h
    Stand Gallimard/ Sochepress
  • Une séance de dédicace avec Mounia Bennani à 10h30
    Sochepress/ Stand CNDH
  • Séance de dédicace avec Isabelle Pandazapoulos à 17h
    Stand Gallimard/ Sochepress

Dimanche 10 février

« Maroc : la guerre des langues ? Arabe, darija, amazigh, français, espagnol… »

Stand Pavillon France de de 14h à 15h

Au Maroc, célébrer la diversité linguistique ne doit pas faire oublier qu’elle est aussi source de tensions. Les langues sont en effet prises dans des enjeux sociaux, économiques et politiques. (…) Ces rapports de force à tous les niveaux génèrent crispations identitaires, obsession de la légitimité et sentiments d’injustice. Une quinzaine d’écrivains et d’intellectuels, de langue arabe, de langue française ou bilingues, de plusieurs générations, interrogent cette situation complexe. Au-delà des préjugés et des polémiques, ils plaident pour l’ouverture et la traduction. Avec Jalal El Hakmaoui Mohamed Sghir-Janjar, Zakia Iraqui-Sinaceur, Salim Jay. Modéré par: Kenza Sefrioui

Autour d’un livre « Un temps marocain ». Najib Rfaif. Tanger, Editions la Virgul, 2017.

Salle Le Caire 12h30 à 13h30

Ces chroniques, parues dans La Vie Eco et Le Courrier de l’Atlas, sont un véritable kaléidoscope du « Temps marocain ». Najib Refaif s’y révèle fin observateur des paradoxes de notre société et sait en dire, avec maestria, les à-côtés anthropologiques, les hésitations modernistes et les paradoxes culturels et cultuels. C’est tout un monde que ces pages nous livrent ; un univers jailli sous la plume à la fois tendre et caustique de l’auteur chez qui les mots d’esprit et les trouvailles superbes le disputent aux références livresques ou filmiques et aux parenthèses utiles.
Avec : Najib Rfaif. Présenté par : Issam Eddine Tbeur. 

Débats et Signatures : Mouna Bennani « Villes-paysages du Maroc » (Editions la Découverte).

Stand Pavillon France de 14h à 15

Mounia Bennani est diplômée de l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles et de l’EHESS à Paris. Elle milite pour la création d’espaces publics de qualité et pour l’amélioration du cadre de vie au Maroc. Elle a cofondé en décembre 2010 l’Association des architectes- paysagistes du Maroc (AAPM), première association d’Afrique du Nord regroupant des professionnels de l’architecture du paysage. Elle a publié en 2017 Villes-paysages du Maroc (Editions la Découverte).
Ode visuelle à l’art des jardins et à la création des villes, l’ouvrage est jalonné de plans historiques inédits, de somptueux dessins et de photographies anciennes. Il a également bénéficié de campagnes de prises de vue photographiques en couleur qui rendent hommage au savoir-faire des grands créateurs de jardins méditerranéens.
Modéré par Salima Elmandjra.

Présentation du livre Histoire des Marocains aux Pays-Bas

Stand CCME e 14h45 à 16h

Avec Abdellatif Maroufi (Pays-Bas), Kacem Achahboun (Pays-Bas), M’Hamed El Oufrassi (Pays-Bas), Robert de Hartogh (Pays-Bas).

Une heure avec un écrivain Hawad (Niger) Interviewé par Mounir Serhani Lauréat du Prix Argana 2017.

Salle Oujda 15h à 16h30

Hawad, poète et peintre touareg, vit en France où il a publié une série de poems et d’œuvres littéraires, dont «Testament nomade», traduit en arabe par Adonis. La rencontre offer l’opportunité de découvrir sa « furigraphie», tentative de dépassement du pouvoir clos des mots, des signes et des représentations. Relations anciennes, amitié séculaire et coopération multiforme entre le Maroc et le Sénégal Sidi Mohamed Farssi (Sénégal), Sabah Bengeloune (Sénégal), Fatma Guenoun (Sénégal), Ali Yaddas (Sénégal), Mignane Diouf (Sénégal), Mamadou Goita (Mali)

Relations anciennes, amitié séculaire et coopération multiforme entre le Maroc et le Sénégal

Stand CCME de 16h15 à 18h15

Sidi Mohamed Farssi (Sénégal), Sabah Bengeloune (Sénégal), Fatma Guenoun (Sénégal), Ali Yaddas (Sénégal), Mignane Diouf (Sénégal), Mamadou Goita (Mali).

Des noms sur le podium : Asma Lamrabet. Islam et femmes, les questions qui fâchent. En Toutes lettres. Prix Grand Atlas 2017.

Salle Oujda 17h à 18h30

Voile, polygamie, égalité dans l’héritage… Asma Lamrabet fait l’inventaire des discriminations imposées aux femmes au nom de l’Islam. Elle démontre que la plupart des interprétations médiévales classiques, produit de leur milieu social et culturel, se sont construites à la marge et parfois à l’encontre du Coran, porteur d’une vision beaucoup plus égalitaire et ouverte. Son dernier ouvrage, «Islam et femmes: les questions qui fâchent », vient d’obtenir le prix Grand Atlas 2017. Avec : Asma Lamrabet.

Une heure avec un écrivain Mahi Binebine Interviewé par Younes Ajarraï

Salle Le Caire 18h à 19h30

Le peintre éclectique, sculpteur et écrivain d’expression française, Mahi Binebine vient de signer son dixième roman « Le fou du Roi ». ses précédents ouvrages ont été traduits dans plusieurs langues, et son roman « Les étoiles de Sidi Moumen » a été porté à l’écran par Nabil Ayouch dans son film « Les Chevaux de Dieu ». Débat, entre autres thèmes, autour de son dernier roman et de son aller-retour permanent entre écriture littéraire et picturale.

La population marocaine aux Baléares : une approche des besoins et des problématiques sociales

Stand CCME de  18h30 à 19h30
Avec Mustafa Boulharrak Al Idrissi (Espagne),

 

 

Commentaires

Commentaire

loading...