A la une Actus

Sara El Khattabi, l’illustratrice prometteuse à suivre

Écrit par FDM

Coup de pinceau fin et esprit vif. Sara El Khattabi est une jeune illustratrice marocaine qui souhaite donner un nouveau souffle à l’édition jeunesse au Maroc, mais aussi, dénoncer, dans un tout autre projet, les stéréotypes qui ont la peau dure dans le pays. Zoom.

Dans l’univers de l’illustratrice Sara El Khattabi, on trouve des personnages fantastiques, féminins ou encore enfantins. Rien n’échappe au coup de crayon de cette Marocaine de 28 ans qui a déjà collaboré avec de grands groupes marocains et étrangers comme la marque Nana, mais aussi avec l’écrivaine syrienne Dima Droubi pour « Chajarat Ed’Or », la version illustrée de son livre « Sultane du Caire » distribuée dans de nombreuses écoles privées de Casablanca.
Au fil des pages de cette BD sortie en 2017, les lecteurs (re)découvrent l’histoire de cette
esclave devenue favorite du sultan d’Égypte As-Salih Ayyûb qui l’épousa. Sa particularité ? Elle est la seule femme à avoir régné sur une nation musulmane au XIIIème siècle. Dessiner les contours de sa silhouette et rendre vivant son parcours a tout de suite emballé Sara El Khattabi qui avait déjà entendu cette histoire. « Ma grand-mère me l’a conté lorsque j’étais petite », sourit-elle, avant d’expliquer brièvement que la rencontre avec Dima Droubi s’est faite fortuitement. Comme quoi. « C’était mon premier projet de BD alors j’ai voulu me lâcher, m’imposer », précise ensuite Sara, tout en montrant, sur son portable, sa version de Chajarat Ed’Or : un personnage de caractère mais surtout très féminin.
«
 J’ai un deuxième projet avec une maison d’édition marocaine spécialisée dans la jeunesse, indique-t-elle. Je vais travailler sur une série de BD pour enfants. » Un beau défi, une nouvelle fois, offert à Sara qui veut booster l’univers de l’illustration jeunesse qui n’est pas assez mis en valeur, comme elle le déplore. « Au Maroc, nous pouvons aussi faire des illustrations de qualité pour les enfants à l’instar de Gallimard en France », enchaîne cette dessinatrice qui s’est également amusée à réaliser une planche de BD pour le site TLBB adressé, cette fois-ci, aux adultes.

 

 

Ses illustrations, un mélange de ras-le-bol et de rêve

Sur le compte Instagram de cette jeune illustratrice, une femme revient très souvent. C’est elle, Sara. « Je m’inspire beaucoup de mon quotidien, affirme-t-elle, comme ce jour-là où je suis rentrée des courses, les mains chargées de paquets. Un homme m’a interpellée en me disant de faire attention à mon téléphone qui était dans poche et m’a ensuite demandé pourquoi je m’habillais comme un garçon. Je suis souvent en T-shirt et jogging. » Sara s’en moque mais conte. A chaque fois, elle retranscrit avec finesse et humour ses anecdotes qui sont malheureusement parlantes à de nombreuses femmes. Et après y avoir pensé depuis quelques années, elle a désormais décidé de préparer un projet qui serait « une sorte d’un coup de gueule envers la société et les stéréotypes », comme elle le qualifie. « Je veux y parler des problèmes qui peuvent empêcher une jeune femme d’avancer et de réaliser ses rêves. Mais je ne veux pas que dénoncer. Je souhaite l’encourager à ne jamais renoncer à ce qui lui tient à coeur ».

www.alternativeillu.tumblr.com 

www.instagram.com/sara_elkhattabii/  

Commentaires

Commentaire

loading...