Actus fil info

Saida Charaf : « Le développement durable, c’est l’image du Maroc » (Interview)

Écrit par FDM

La voix de Saida Charaf a résonné, dimanche 12 novembre, à la Kasbah de Taourirt à Ouarzazate lors d’un concert très attendu par la population qui n’a manqué aucune miette du show offert par la diva originaire de Laâyoune. Un spectacle qui a ainsi clôturé à merveille la 4ème édition du Morocco Solar Festival. Interview avec Saida Charaf, toujours aussi souriante et dynamique quelques minutes après la fin de son concert.

Vous étiez impatiente de jouer pour le public de Ouarzazate. Ce concert a-t-il été à la hauteur de vos espérances ?

J’ai l’habitude de jouer pour le public marocain, mais ici, à Ouarzazate, c’était extraordinaire ! Avant de monter sur scène, je dois vous avouer que j’ai eu les larmes aux yeux de voir autant de personnes, venues pour m’entendre chanter. La Kasbah de Taourirt de Ouarzazate était remplie de gens, mais aussi de joie et d’énergie ! Je ne m’y attendais pas, car j’étais la seule artiste programmée pour jouer ce soir-là.

Comment avez-vous trouvé la 4ème édition du Morocco Solar Festival ?

J’étais très contente d’être là ! C’était ma première participation dans un grand festival qui fait la promotion des énergies solaires et du développement durable. Vous savez, j’ai presque fait le tour de tous les festivals du Maroc ainsi que ceux du monde arabe, mais j’ai eu une sorte de nostalgie en venant à Ouarzazate, en raison de cette population et de cette nature propre à la région sahraouie.

Le développement durable, thème porté par le festival, est-il un sujet qui vous touche particulièrement ?

Oui, car c’est un thème qui nous concerne tous, en particulier en tant que Marocains vu les projets d’énergies renouvelables établis à Ouarzazate. Ces projets ont des conséquences positives sur le développement de la région, et par conséquent du pays. Le développement durable, c’est donc l’image du Maroc et une fierté pour nous, les Marocains ! Et puisque je suis une personne pleine d’énergie, je sens que je suis à ma place ici, à porter en quelque sorte « mon propre projet » (rires)

Y-a-t-il d’autres sujets qui vous touchent autant que l’environnement, comme, peut-être, la place de la femme dans la société ?

Effectivement, c’est un sujet qui est loin de me laisser indifférente. Mais, on doit toujours avoir en tête que la femme d’aujourd’hui est présente dans tous les domaines, que ce soit en rapport avec l’environnement ou d’autres causes. Pour moi, elle est donc le socle de la société !

Quels sont vos projets à venir ?

Je viens de réaliser un clip vidéo avec le groupe de hip-hop marocain, H-Kayne, que nous allons bientôt dévoiler. Et j’ai décidé de tourner prochainement le clip « Badr salam » à Ouarzazate !

Commentaires

Commentaire