A la une Actus

Sahraouiya 2018, l’édition spéciale de femmes surprenantes et engagées sur tous les fronts (photos)


Après cinq jours de compétition intense à Dakhla, les 70 femmes participant à la 4ème édition du raid solidaire 100 % féminin « Sahraouiya » ont fini la compétition sur les rotules mais si fières d’avoir porté haut les couleurs de leur association.

 

3,5 km de canoë, 1km de course d’orientation sur l’île au dragon, puis rebelote 2,5km de canoë, 3 km de trail, et enfin 18 km de VTT, c’est la dernière étape qu’ont parcouru jeudi 8 février les 35 équipes de deux lors du challenge solidaire « Sahraouiya ». Un événement organisé à Dakhla par l’association Lagon Dakhla et l’hôtel Dakhla Attitude Beach club soutenu par de nombreux partenaires nationaux tels que l’OCP, la RAM ou la MDJS et le groupe Carrefour Label’Vie. Les premières à avoir franchi la ligne d’arrivée ? Fatima Zahra Lazrak et Asma El Mahati, sponsorisées par Passage Fitness, qui ont arboré le dossard 16. Le duo s’est surpassé pour l’association SOS Villages d’enfants.
Depuis le 4 février, les 70 femmes engagées dans des associations en France, au Maroc et dans d’autres pays d’Afrique ont enchaîné les épreuves sportives. « Je suis étonnée par le très bon niveau des participantes », glisse l’organisatrice, Leila Ouachi, avant d’appuyer que « lorsque nous avons démarré la première édition, nous avions 80 % de participantes étrangères et 20 % de Marocaines. Aujourd’hui, c’est l’inverse ». Et qui dit femmes marocaines dit associations marocaines. Parmi elles, Touche pas à mon enfant, Espoir, Oum Aachar pour l’action sociale et l’environnement ou encore Oued Noun, une association portée par des femmes de la Province du Sud qui, cette année, sont également beaucoup plus nombreuses à courir pour une bonne cause. Une solidarité qui, se retrouve naturellement entre les différentes concurrentes qui n’ont cessé de se soutenir, se motiver et rigoler tout au long de ce challenge.

Des Superwoman africaines en lice pour « Sahraouiya » 2018

« Pour cette 4ème édition, nous avons des femmes leaders d’Afrique qui n’ont pas hésité un instant à venir », souligne Leila Ouachi. Cinq pays sont représentés, à savoir le Ghana, le Kenya, le Nigéria, l’Afrique du Sud et le Cameroun. A leur tête, une marraine d’exception Angelle Kwemo, directrice générale du Washington Media group, fondatrice et présidente de Believe in Africa, qui n’a eu aucun mal à convaincre ces Superwoman africaines de caractère à l’instar d’Aziz Cordie, fondatrice d’Environment360. « C’est un raid magnifique dans un endroit splendide, lâche-t-elle., sans cacher les difficultés rencontrées sur certaines épreuves. Mais pour elle comme pour les autres, « Sahraouiya » est aussi l’occasion de nouer des liens avec les femmes marocaines afin d’échanger sur leurs expériences et leur association. « A travers Environment360, nous aidons les collecteurs de déchets qui les recyclent au Ghana. 40 % des travailleurs qui sont dans le secteur informel sont des femmes, sans parler du pourcentage d’enfants, explique-t-elle. Nous les aidons à se regrouper en coopérative et à vendre, sans aucun intermédiaire, afin qu’elles aient leur propre business, un travail plus stable et qu’elles touchent davantage. »
Parrainée également par Stéphanie Fugain, présidente de l’association Laurette Fugain de lutte contre les leucémies et Aïcha Ech-Chenna de l’association Solidarité féminine, « Sahraouiya » est vraisemblablement une expérience inédite chargée en émotion et remplie d’engagements.
Des engagements permanents puisqu’un crowdfunding sera lancé vendredi 9 février au profit de l’hôpital de Dakhla. « De 10h à 12h, toutes les participantes vont appeler leurs sponsors et partenaires afin de récolter près de 100 000 DH pour équiper cet établissement », précise Leila. L’aventure continue…

Commentaires

Commentaire

loading...