A la une Actus

Rouh, un spectacle de danse contemporaine de Cie Col’jam

Écrit par FDM

La compagnie de danse Cie Col’jam se produit le 28 juin à La Villa des Arts de Casablanca et présente sa nouvelle chorégraphie « Rouh » signée de la Marocaine Ahlam El Morsli et du Tunisien Wajdi Gagui.

La gestuelle est fluide, la chorégraphie légère. Le spectacle de danse « Rouh , présenté le 28 juin à La Villa des Arts de Casablanca, embarque avec douceur le public dans un monde très spirituel. Une performance où l’âme se lie à l’être, s’éclaire sur sa trajectoire vers l’essence de la vie, divine, immortelle et en souffrance dans le corps, comme le conte la Fondation ONA qui a donné le feu vert à la compagnie de danse contemporaine « Col’jam » dirigée par Ahlam El Morsli et Wajdi Gagui qui a gagné une panoplie de prix pour ses créations dans des festivals internationaux. Ahlam El Morsli est, quant à elle, une danseuse de talent qui a travaillé notamment avec le chorégraphe Khalid Benghrib, avant d’enchaîner les stages et les formations en France et au Maroc. C’est vraisemblablement sa rencontre avec le chorégraphe Bernardo Montet en 2007 qui a été un tournant dans sa carrière, comme elle l’indique sur le site de la compagnie. La jeune femme s’est en effet lancée dans des projets artistiques et des performances de danses en interaction avec d’autres disciplines comme la vidéo, la peinture ou encore la mode, avant de fonder Col’jam en 2008. Sa compagnie qui est l’initiatrice du festival international de danse contemporaine et de performances « Les Rencontres Chorégraphiques de Casablanca » et de son extension « Escale Rbatia » à Rabat, se démène pour promouvoir et renforcer l’art et la culture chorégraphique au Maroc et ailleurs. Mais Col’jam ne s’arrête pas là. Elle favorise la création, soutient la production et concocte des formations pour les artistes afin que les différentes tendances artistiques, notamment la danse contemporaine, soient sous le feu des projecteurs. La compagnie sensibilise aussi via des projets artistiques et sociaux, menés en partenariat avec des structures culturelles et associatives marocaines et étrangères.

Rendez-vous le 28 juin à 20 h à La Villa des Arts de Casablanca

Entrée à 50 dhs, et places limitées

© Photo Nicolas Beaume

Commentaires

Commentaire