A la une Actus

Rentrée culturelle : l’Institut français dévoile son programme

Écrit par FDM

L’Institut français du Maroc place sa rentrée culturelle résolument sous le signe du colibri. La programmation aussi riche que diversifiée est connectée au monde que nous vivons et ouvre la voie à des partages culturels édifiants.

 

Parmi les rendez-vous phares de cette rentrée culturelle, le public aura rendez-vous avec le Chant des Colibris prévu les 6 et 7 octobre prochain, organisé en collaboration avec l’Association Colibris, l’Ecole nationale de Cirque Shems’y et des acteurs de la société civile. Ayant pour objectif «d’inspirer, relier et soutenir les citoyens qui aspirent à remettre l’écologie et la solidarité au cœur de leur vie quotidienne », ce programme est articulé autour des idées de l’écologiste et penseur Pierre Rabhi. Une conférence de ce dernier, programmée le 6 octobre de 11 h à 12h, devra ouvrir le cycle d’un programme articulé autour de concerts, projections, ateliers, débats d’idées et rencontres. Cette conférence, assurent les organisateurs de l’événement, “sera une invitation à contribuer à l’émergence de nouvelles initiatives en faveur de la sobriété heureuse qu’il appelle de ses vœux”.

À rappeler que le Chant des Colibris se tient pour la première fois en dehors du territoire français. Cette initiative citoyenne lancée il y a 10 ans en France est un un appel du monde de demain pour « tous ceux qui aspirent à remettre la planète et l’être humain au coeur de nos politiques. »
La programmation de l’Institut français, résolument placée sous le signe des diversités et solidarités se décline en des pièces de théâtre (Ce soir, je ne jouerai pas Antigone de Roger Lambardot) et des concerts (Anda-Lutz). La place faites aux femmes dans nos sociétés sera questionnées sans détour : « L’évènement » d’Annie Ernaux, le festival international du film des femmes de salé, « Frantz pianniste et Clown de concert » ou encore la rencontre littéraire avec Chakib Guessous démontreront par touches successives que l’évolution passe par un renforcement du féminin dans notre monde.
Autre temps fort de cette programmation, l’exposition de Hassan Darsi « Karyati Hayati/ mon village, ma vie » symbolisera l’engagement citoyen : à la fois prise de conscience et passage à l’acte. Autre rendez-vous inscrit dans ce même esprit, la rencontre avec Youssouf Amine El Alamy autour de son livre « Même pas mort », des invitations à la scène émergentes (L’Boulevard, les Etoiles de Sidi Moumen, l’association Divers’Cité, etc. En somme, une prise de conscience et la belle joie de vivre pour être en phase avec le monde d’aujourd’hui et de demain.

 

Commentaires

Commentaire

loading...