A la une Actus

Province de Guelmim : la Fondation Mayshad de Nezha Alaoui vient en aide à une coopérative de femmes

Écrit par FDM

Rebelote. La Fondation Mayshad qui soutient les femmes, épaule une nouvelle coopérative dans la province de Guelmim en l’aidant à se mettre à niveau. L’inauguration est prévue le 1er février.

La Fondation Mayshad vient au secours de la coopérative « Touzlimat » qui fabrique des produits à base d’huile d’argan dans la province de Guelmim en mettant en place une série d’actions. Le but ? L’aider à se mettre à niveau, comme l’explique l’organisme dans un communiqué. Concrètement, la fondation de la styliste et humaniste Nezha Alaoui va proposer aux femmes membres de la coopérative une formation. Des spécialistes vont ainsi les sensibiliser aux techniques de management et de communication ainsi qu’à la comptabilité et à la gestion administrative. L’occasion également pour eux d’avoir une petite idée sur leurs besoins en matériels pour obtenir les standards de qualité et normes de productions requis. Car les produits qui en sortent seront intégrés dans le circuit de distribution mis en place sous le programme du « Mayshad Label » dont l’ouverture d’une boutique est prévue prochainement à Rabat. Depuis octobre 2017, le Fondation Mayshad se bat pour les coopératives de la région, mais aussi plaide, par la voix de sa présidente, pour une approche sociale innovante ainsi que pour la mise en place de solutions concrètes afin d’atteindre les objectifs de développements durables (ODD) de l’ONU. En octobre dernier, la fondation avait donné une importante aide à la coopérative de couscous « Ahl Si Mohammed Tilouine » dans cette même province et avait également lancé le forage d’un puits, fonctionnant à l’énergie solaire, au cœur d’un douar où la population n’a pas encore accès au réseau d’eau potable. Une initiative loin d’être anodine puisqu’elle permet de lutter contre la déscolarisation des filles qui sont affectées à la corvée d’eau. Depuis plusieurs années, Nezha Alaoui qui a crée sa marque de maroquinerie de luxe« Mayshad », finance de nombreux programmes de soutien pour l’éducation, ou encore de partage des savoir-faire sur tout le continent africain.

Commentaires

Commentaire