Actus fil info

Polémique : Une poupée programmée pour banaliser le viol…

Écrit par FDM

Roxxxy est le nom de la nouvelle poupée conçue par la société américaine TrueCompanion qui a été fabriquée pour « être violée »…

Honteux. Scandaleux. Les mots s’enchaînent sur la toile pour qualifier le nouveau robot sexuel créé par la société américaine TrueCompanion. Son nom ? Roxxxy, une poupée dotée de cinq personnalités : Wild Wendy, S&M Susan, Mature Martha, Young Yoko ou encore Frigide Farrah qui est qualifiée de « timide » et programmée pour résister aux avances… En clair, pour être violée, de quoi déclencher une vive polémique sur le net. En réaction, l’entreprise s’est vue obliger de se justifier sur son site Internet comme l’a relayé le Huffington post : « Roxxy n’est tout simplement pas programmée pour participer à des scénarios de viols. Ceci est une pure conjecture ». « Frigide Farrah donne son avis ou son ressenti, comme n’importe quelle personne lors d’un rencard », explique TrueCompanion, martelant qu’elle n’est donc pas programmée pour être violée, mais plutôt pour « aider les gens à comprendre comment devenir intime avec un partenaire ». Une autre personnalité de cette poupée a également attiré l’attention : celle de Young Yoko, présentée comme « très jeune, à peine 18 ans » et donc comme une mineure… La banalisation de certains actes est loin d’être sans conséquence, comme l’a rappelé la féministe et fondatrice de Everyday Sexism Projet, Laura Bates…

Commentaires

Commentaire