A la une Actus

ONU Femmes au Maroc lance un court-métrage sensibilisant aux discriminations à l’encontre des filles

Écrit par FDM

Le bureau d’ONU Femmes au Maroc présente « Vie de Femmes », un court-métrage dans lequel on découvre l’histoire croisée de Ytto et Yasmina, depuis leur naissance et jusqu’à ce qu’elles deviennent grand-mères, révélant les stéréotypes de genre et mettant en exergue les différents obstacles rencontrées encore aujourd’hui par les femmes et filles marocaines.

« Vie de Femmes », c’est le court-métrage produit par le bureau d’ONU Femmes au Maroc pour sensibiliser aux discriminations basées sur le genre. A l’écran, les Internautes découvrent l’histoire croisée de Ytto et Yasmina, depuis leur naissance et jusqu’à ce qu’elles deviennent grand-mères. Sont ainsi mis en lumière les stéréotypes de genre et les différents obstacles auxquelles les femmes et les filles sont encore aujourd’hui confrontées. En plus de vulgariser les données statistiques sur les inégalités liées au genre, le film d’animation a pour objectif d’améliorer la connaissance du grand public sur les discriminations auxquelles les filles et les femmes sont confrontées tout au long de leur vie et de sensibiliser aux enjeux de l’égalité entre les sexes. Une vidéo produite dans le cadre du projet « Prévention, protection et réponse aux violences faites aux femmes et aux filles au Maroc » avec l’appui du Gouvernement du Canada. Dans un communiqué, l’ONU Femmes au Maroc rappelle que le Maroc a enregistré, au cours des dix dernières années, des avancées significatives en matière de droits humains des femmes, consacrées par la Constitution du 1er juillet 2011 proclamant l’égalité formelle entre les hommes et les femmes, prohibant toutes les formes de discrimination à leur égard et incitant les pouvoirs publics à mettre en œuvre ces droits et garantir leur effectivité. Néanmoins, malgré tous ces progrès, aujourd’hui aucun pays au monde n’a atteint l’égalité entre hommes et femmes, ni même n’est proche d’atteindre cette égalité, comme le déplore l’antenne onusienne, avant de souligner que « d’importants efforts doivent encore être mis en œuvre pour abroger toutes les discriminations juridiques fondées sur le sexe et apporter des réponses intersectorielles efficaces pour réaliser l’objectif d’égalité ».

Commentaires

Commentaire