A la une Actus

Nawal Houti nous dit tout sur l’initiative “Voyager, c’est vivre et faire vivre” (Interview)

Écrit par FDM

Sous le hashtag #mesvacancesaumaroc, Brand Factory, agence spécialisée en Communication RP et Relation Influenceur a lancé l’initiative “Voyager, c’est vivre et faire vivre” en partenariat avec plusieurs partenaires. Dans un contexte particulier marqué par les restrictions de voyage et de déplacements, Nawal Houti, CEO de BF nous en dit plus sur cette initiative et ses retombées.

 Pourquoi avoir lancé l’initiative “Voyager, c’est vivre et faire vivre” ?

 L’initiative de notre campagne ‘’voyager, c’est vivre et fait vivre’’ est née du constat selon lequel le secteur du tourisme a été fortement impacté par la crise du Covid-19. Le confinement à l’échelle internationale, la fermeture des frontières, la suspension de vols internationaux et la fermeture d’établissements touristiques sont autant d’éléments qui ont mis à l’arrêt un secteur qui draine plus de 70 milliards de dirhams de chiffre d’affaires par an, soit près de 7% du PIB national.
Dans ce contexte inédit, nous avons décidé au sein de Brand Factory mon équipe et moi-même, en tant qu’agence spécialisée en Communication,RP et Relation Influenceur, de lancer cette  initiative à caractère vraiment patriotique et solidaire. Notre objectif est de soutenir et stimuler la reprise des activités touristiques mises à mal par le Covid-19 et contribuer du mieux qu’on peut à préserver les emplois de milliers de Marocains !
“Voyager, c’est vivre et faire vivre” est aussi une campagne de sensibilisation et de promotion du tourisme interne, qui s’inscrit dans un élan de mobilisation autour du «Consommer marocain».
Vous savez, nous sommes en pleine saison estivale, et les opérateurs touristiques n’ont que très peu de visibilité sur leurs activités avec des touristes étrangers et des MRE qui font défaut.
Par contre, la demande interne s’anime peu à peu, car les Marocains n’ont d’autres choix que de privilégier les destinations locales pour passer leurs vacances. Face à cette conjoncture exceptionnelle, le tourisme interne constitue la véritable bouffée d’oxygène qui pourrait limiter les dégâts d’une industrie cruciale pour notre économie.
Mais comme dit le dicton : « A quelque chose, malheur est bon !». Cette situation qui crée un précédent dans l’histoire du monde, pourrait représenter une aubaine pour notre tourisme interne, dont les parts de marché ne dépassent guère les 33%.

Comment s’est fait le choix des “influenceurs” sélectionnés pour accompagner cette initiative ?

En initiant cette vaste opération originale, nous comptons vanter les atouts touristiques du Royaume à travers les réseaux sociaux. Il a fallu pour cela sélectionner des influenceurs de renom.
Notre choix s’est donc porté sur des influenceurs qui jouissent d’une forte notoriété et une bonne réputation auprès de leurs communautés respectives. Ils ont de bons taux d’engagement et ce sont également des influenceurs auxquels les Marocains peuvent facilement s’identifier selon leur domaine d’influence (famille, bien-être, voyage, lifestyle, sport, culture, cuisine…etc.).
L’objectif étant de faire rêver et donner envie aux touristes marocains de vivre de belles échappées inoubliables, après un confinement qui aura duré plus de trois mois.

Comment donner envie à voyager et à découvrir les richesses du Maroc dans un contexte impacté par la Covid-19 ?

 Le patrimoine touristique marocain est riche et vaste, cependant il reste méconnu par un grand nombre de citoyens. Ainsi, à travers les Blog-trip que nous avons programmés, les influenceurs sillonneront le Maroc du Nord au Sud pour sublimer les atouts touristiques des différentes régions de notre beau pays.
Pour cette campagne solidaire ,notre choix s’est porté sur les villes de Marrakech, Essaouira, Agadir, Tanger, Saaidia, El Hoceima, avec un programme minutieusement préparé en collaboration avec les différents partenaires dont certains Conseils Régionaux de Tourisme.
L’objectif est de faire rêver nos concitoyens, les encourager à aller à la découverte de leur pays et leur donner des idées de bons plans pour les aider à concocter des voyages inoubliables «Made in Morocco» et à des prix raisonnables.
Par contre, nous sommes conscients du contexte actuel,très délicat sur le plan sanitaire. Donc aussi bien nos partenaires que mes collaborateurs, nous ne perdons pas de vue qu’il faut respecter les mesures barrières qu’impose la crise du Coronavirus. Des messages sont constamment diffusés dans ce sens pour rassurer les touristes !

Quels impacts devraient avoir la fermeture le 27 juillet de 8 villes et la restriction des déplacements sur l’initiative “Voyager, c’est vivre et faire vivre” ?

 Cette décision tombée la veille de l’Aid et qui, à mon avis a créé un grand cafouillage en semant un vent de panique auprès de nos concitoyens, nous a poussé à suspendre notre opération conformément aux restrictions de déplacements dictées par le gouvernement. Et comme vous pouvez l’imaginer, c’est encore une fois le tourisme et le transport qui sont foudroyés par cette décision. Mais nous ne perdons pas espoir, on s’accroche.
De toutes les manières, le dé-confinement du Royaume n’allait pas se faire sans réelles difficultés, et n’oublions pas que nous sommes toujours en état d’urgence et que le virus circule toujours.
Nous attendrons donc la levée de ces restrictions pour reprendre nos voyages. Nous sommes confiants que cela se fera dans les meilleurs délais, d’autant plus qu’un contrat programme pour la relance du Tourisme vient d’être signé entre le gouvernement et les secteurs privé et bancaire. Donc je pense qu’il y a une réelle volonté d’encourager la reprise du tourisme et avec notre initiative, nous mettons notre pierre à cet édifice.

 Quelles devraient être, selon vous, les retombées d’une telle initiative pour le citoyen lambda ?

Comme je le soulignais plus haut, l’initiative “Voyager, c’est vivre et faire vivre” est une campagne de sensibilisation et de promotion du tourisme interne, qui s’inscrit dans un élan de mobilisation autour du «Consommer marocain», et qui a pour objectif de soutenir la reprise des activités du secteur touristique qui souffre de la fermeture des frontières.

Mais en élargissant notre scope, cette initiative a aussi pour objectif de faire découvrir aux marocains la beauté de leur pays et ses multiples facettes. Nous avons un patrimoine, une culture et une diversité naturelle tellement riches, mais tellement méconnus de beaucoup de Marocains, que cette initiative fait partie de tant d’autres pour promouvoir notre pays. Toutefois son originalité réside dans la collaboration avec les influenceurs et à travers les réseaux sociaux. En cela, nous sommes fiers à Brand Factory d’être les premiers à avoir initié une telle opération.

Commentaires

Commentaire