A la une Actus

Mangez sainement pendant Ramadan

Écrit par FDM

Le Sofitel Jardins des Roses a organisé le 12 mai dernier une rencontre “Nutrition & Bien-être” afin de donner quelques conseils pratiques pour vivre le Ramadan tout en équilibre. Soukaïna Iraqui, fondatrice de la Diet Smart, a partagé ses conseils diététiques et ses astuces pour vivre un mois de jeûne en pleine forme.

Les bienfait du jeûne sont nombreux et attestés par des études scientifiques. Au-delà de l’aspect religieux, le fait de mettre son système digestif au repos pendant une durée déterminée contribue au bien-être physique et mental. Mais cela n’est possible que si aucun excès n’accompagne la rupture du jeûne, car manger trop, trop gras, trop sucré, en un laps de temps très court est nocif pour la santé. L’alimentation équilibrée est dès lors plus que jamais de mise. C’est ce qui permettra de purifier son corps physiquement et spirituellement.
Soukaïna Iraqui, fondatrice de la Diet Smart et qui a mis au point une cure détox efficace à base de jus, de soupes et de salade, estime qu’il est possible de bien manger, de se faire plaisir tout en préservant son capital santé au cours du mois de Ramadan.
Ainsi, il est essentiel de préserver les 3 repas quotidiens, tout en y incluant les différents groupes alimentaires. Soukaïna Iraqui estime que le shour est le premier repas de la journée. Il doit englober les aliments qui se digèrent lentement. En tête de liste, les protéines (c’est ce qui permet de ne pas ressentir la faim pendant la journée), des céréales, des fruits ou des jus, des légumineuses (soupe de lentilles, par exemple), et bien évidemment de l’eau. La spécialiste de la nutrition recommande de manger lentement.
Pour la rupture du jeûne, le ftour, la spécialiste de la diététique conseille de boire un verre d’au à température ambiante et boire à petites gorgées et des dattes. Il faut ensuite attendre une dizaine de minutes avant de consommer un bol de soupe de son choix (harira, soupe de légumes, etc.). Une à deux douceurs sont autorisées deux à trois fois par semaine. Pas de grignotages, ni d’abus de thé et de café, ni d’aliments salés, et encore moins d’aliments transformés.
Le dîner peut être pris environ une demie heure plus tard, et sera, à l’image d’un repas normal, composé d’une salade de crudités, de protéines (blanches de préférence) et de fruits. Et bien entendu, ne pas oublier de boire de l’eau tout au long de la soirée pour bien s’hydrater.
L’exercice physique est également préconisé. Soukaïna Iraqui conseille de le terminer son sport une demie heure avant la rupture du jeûne ou deux heures après le dîner.
Ces recommandations de bon sens permettent de tirer le meilleur profit de ce mois de jeûne.

Commentaires

Commentaire