A la une Actus

Mahi Binebine et Abdellah Taïa, dans la sélection de printemps du prix Renaudot

Écrit par FDM

Les romans « Rue du Pardon » de Mahi Binebine et « La vie lente » d’Abdellah Taïa font partie de la sélection de printemps du prix Renaudot, rendue public le 14 mai par le jury.

Le jury du prix Renaudot a dévoilé, le 14 mai, sa sélection de printemps. 12 romans et 7 essais sélectionnés. Parmi eux, les livres des écrivains marocains, Mahi Binebine et Abdellah Taïa. Le premier pour son roman « Rue du Pardon » paru le 9 mai aux éditions Stock. Un bouquin dans lequel Mahi Binebine embarque le lecteur dans une petite rue très modeste de Marrakech dans laquelle a grandi la narratrice de son roman, Hayat (« la vie » en arabe). Son quartier est pauvre, seule la méchanceté prospère. Résultat : Hayat qui est différente puisque née blonde, suscite les ricanements de tous. Sa mère a honte, son père a un visage satanique et ses voisines persiflent comme des serpents… Tant de difficultés auraient dû avoir sa peau, mais on ne peut pas détruire « la vie », comme on peut le lire dans le synopsis du livre. Comme un oiseau qui sort de sa cage, Hayat s’échappe, et ressuscite grâce à Mamyta, la plus grande danseuse orientale du Royaume. Mamyta est une sorte de geisha – chanteuse, danseuse, entraîneuse, amante. Une femme libre dans un pays fondé sur l’interdit.

Quant au roman « La vie lente » d’ Abdellah Taïa paru le 7 mars aux éditions Seuil, il nous fait revenir à l’époque des attentats de 2015 en France. Il nous conte l’histoire de Mounir, Parisien homosexuel de 40 ans d’origine marocaine, qui vit dans une situation précaire. Sa voisine du dessus, Madame Marty, une vieille dame de 80 ans, survit, elle-aussi, difficilement. Une amitié se lie entre ces deux exclus de la République, avant qu’elle ne vire au cauchemar. Affrontements et déchirements s’enchaînent. Excédée, Mme Marty appelle la police pour arrêter Mounir…  Le commissaire Antoine fait son entrée et soupçonne le jeune homme de liens avec les djihadistes…

Rendez-vous le 4 septembre pour la sélection plus affinée du prix Renaudot qui sera suivie le 8 octobre d’une deuxième réunion. L’annonce du prix interviendra le 4 novembre.

Commentaires

Commentaire