A la une Actus

L’identité, la mémoire et l’exil au coeur de l’expo de l’artiste Firouz Farman-Farmaian

Écrit par FDM

L’artiste iranien pluridisciplinaire Firouz Farman-Farmaian est de retour à Marrakech pour créer et présenter son exposition Memorandum of the Unknown Path. Une installation puissante pensée pour épouser le hall principal du Théâtre royal de Marrakech, durant l’édition 2020 de la foire 1-54 de Marrakech dédiée à l’art africain qui débutera le 21 février 2020.

L’exposition Memorandum of the Unknown Path sera l’occasion de découvrir des sculptures, des peintures, des dessins et des études abordant des thématiques transculturelles telles que l’identité, la mémoire et l’exil. L’installation principale de l’exposition, Banners of the Unbanished, représente les liens tribaux qui unissent les cultures millénaires marocaines et perses, telle une danse d’inspiration soufie mêlant matériaux sacrés et symboles post-tribaux. Elle véhicule un message d’unité urgent et universel.

L’exposition présentera également Talkhimt Tadounit (La Tente-Monde en Tamazight), un film d’art de 9 minutes 58 imaginé par FarmanFarmaian, qui documente librement le processus créatif à l’origine de l’installation. La bande son originale de cette œuvre visuelle, inspirée par les sonorités subsahariennes contemporaines a été enregistrée et composée via FORMM, la nouvelle plate-forme sonore expérimentale de l’artiste.

La question de l’identité confrontée au changement est le principal thème abordé par les œuvres de Firouz FarmanFarmaian. Le fait de vivre une partie de sa vie en exil entre Paris, Marbella et Marrakech a profondément influencé à la fois ses créations et sa personnalité. « Ce sont finalement les circonstances qui façonnent les vies », explique l’artiste, dont le travail cherche à s’engager activement dans un dialogue avec le passé. A ce titre, ses compositions possèdent une énergie vive et spontanée, ainsi qu’une qualité profondément symbolique, qui témoigne d’une multiplicité de courants politiques, artistiques et philosophiques.

Commentaires

Commentaire