A la une Actus

L’histoire de Rabat retracée en son et lumière sur les rives du Bouregreg

Écrit par FDM

L’histoire de Rabat a été retracée en son et lumière dans le spectacle « MASHAHIDE ». Présenté le 14 septembre sur la rive Bouregreg par la Fondation de l’Académie du Royaume du Maroc pour la coopération culturelle, il a emballé le public venu très nombreux.

Le spectacle « MASHAHIDE » qui retrace en son et lumières l’histoire de Rabat, a été projeté, le 14 septembre, sur la muraille des Oudayas. Un poème visuel qui s’attarde sur les événements et les personnages incontournables, initié dans le cadre des activités culturelles de la Fondation de l’Académie du Royaume du Maroc autour de « Rabat, ville des lumières », en partenariat avec la Fondation OCP. Ainsi, en l’espace de 60 minutes, le public est remonté dans le temps jusqu’à l’époque préhistorique avec les premiers habitants du Maghreb, avant de passer à l’arrivée des carthaginois et l’animation commerciale des côtes marocaines, le soulèvement contre les légions romaines et l’émergence de Chellah, la Sala Colonia, sur la scène de l’histoire et l’urbanisation du peuple. Le spectacle a notamment évoqué l’avènement de l’Islam et les dynasties qui se sont succédé ou se sont enchevêtré dans l’estuaire du Bouregreg, comme les Regraga, Banu Ifran, Idrissides et Berghwata, avant de jeter la lumière sur les Sanhaja almoravides, appelés en Andalousie pour contenir la « Reconquista » castillane, passent par Salé. Autre période relatée : l’ère des Corsaires. Deux siècles durant, les exploits des Corsaires retentissent jusqu’à Terre Neuve. Guerre et diplomatie alternent jusqu’au jour où le Sultan Alaouite Moulay Slimane met fin à l’activité des Corsaires. Le spectacle a, ensuite, focalisé sur Rabat au temps des Alaouites. Depuis le XVIIème siècle, Rabat connaît un développement sans pareil sous la dynastie des Chorfas Alaouites. Les sultans Moulay Rachid et Moulay Ismael restaurent la Qasbah des Oudayas. Résidence Sultanienne, Rabat voit s’ériger à partir du XVIIIème siècle le Palais Royal et sa mosquée, l’esplanade du Méchouar et ses jardins. A l’avènement du Protectorat français, Rabat est promue Capitale du Royaume. Le Sultan Moulay Youssef et le Résident Général Hubert Lyautey dotent la ville d’édifices publics, dont l’architecture allie tradition et modernité. Dans « MASHAHIDE », le public est arrivé jusqu’aux règnes de Feu SM Mohammed V, de Feu SM Hassan II et de SM le Roi Mohammed VI avec notamment le nouveau Code de la famille.

(Avec MAP)

Commentaires

Commentaire