A la une Actus

L’hépatite C sévit toujours autant au Maroc

Écrit par FDM

Chaque année, 5 000 Marocain(e)s meurent d’hépatite C, comme l’alerte l’Association de lutte contre le sida (ALCS), à quelques jours de la Journée mondiale de lutte contre les hépatites, le 28 juillet.

Près de 71 millions de personnes à travers le monde souffraient d’une infection chronique au virus de l’hépatite C en 2017, d’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Parmi elles, 390 000 meurent chaque année. Au Maroc, le nombre de décès s’élève à 5 000  et le nombre d’infecté(e)s 400 000, comme le pointe du doigt l’Association de lutte contre le sida (ALCS). Problème, « le premier plan stratégique national (PSN) de lutte contre les hépatites virales, élaboré par le ministère de la Santé en 2016, pour la période 2017-2021, n’a pas encore été lancé », comme le déplore l’ALCS qui réclame ainsi le lancement d’urgence dudit plan, l’appel d’offre d’achat des nouveaux médicaments révolutionnaires (antiviraux à action directe AAD), la baisse du coût du diagnostic et des médicaments génériques, mais aussi la prise en charge du diagnostic.

 

Aujourd’hui, il est possible de réaliser deux tests sanguins pour diagnostiquer l’hépatite C. Le premier est utilisé pour déterminer si la personne est déjà entrée en contact avec l’hépatite C, comme le détaille l’Association sur son site Internet. Lorsque l’hépatite C entre dans le système sanguin, le système immunitaire de la personne touchée se met à produire des anticorps contre le virus. Le test de dépistage des anticorps recherche ainsi la présence de ces anticorps dans le sang. Le second test ? Appelé test PCR, test de charge virale ou test de recherche de l’ARN, il permet de détecter la présence d’une infection active à l’hépatite C. S’agissant des traitements, il existe des médicaments en version générique, et ce depuis 2015, au Maroc. Leur nom ? Sofosbuvir et Daclatasvir, désormais produits par des laboratoires marocains. Des médicaments identiques à ceux des laboratoires de marques vendus beaucoup plus cher dans les pays riches (54000 $ en France, et 84000 $ aux Etats Unis).

 

Commentaires

Commentaire