A la une Actus

Les créatrices africaines célébrées à Asilah

Écrit par FDM

« Le rôle de la femme marocaine et africaine dans la réalisation de l’art pour le raffermissement » a été mis en avant et en valeur le 11 mars lors de la première journée du 16ème Moussem féminin artistique et culturel international au Centre Hassan II des rencontres internationales à Asilah. Une manifestation qui se poursuit jusqu’au 16 mars.

La création féminine est au centre du 16ème Moussem féminin artistique et culturel international au Centre Hassan II des rencontres internationales à Asilah qui a, pour sa première journée, mis en évidence le « rôle de la femme marocaine et africaine dans la réalisation de l’art pour le raffermissement ».
Un événement initié par l’Association marocaine des créatrices contemporaines (AMCC) à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme. Le but ? Favoriser les interactions entre les créatrices, l’échange de savoir-faire et la concrétisation d’idées et prises de positions, tout en soutenant le rôle des femmes porteuses de projets. Car comme l’a expliqué la présidente de l’AMCC, Wafae El Houdaibi, « la présente édition, qui met à l’honneur la république du Soudan, jette la lumière sur le rôle de la femme marocaine et africaine dans le développement de leurs pays respectifs et leurs apports pour la consécration de l’unité africaine. Elle se veut un lieu de rencontre et d’échange de savoirs et d’expériences entre les femmes créatrices marocaines et leurs consœurs africaines, à travers l’élaboration d’un programme artistique et culturel diversifié visant la préservation du patrimoine ancestral de l’Afrique ».
Les travaux de ce Moussem se sont ouverts par une rencontre scientifique traitant du rôle de la femme africaine dans le développement socio-économique du continent, et prenant appui sur la Constitution marocaine et l’engagement du Maroc en matière de promotion des droits de la femme. Lors de cette rencontre, les participants ont, entre autres, insisté sur l’importance d’asseoir une stratégie nationale visant l’insertion du tissu associatif féminin africain dans les activités diplomatiques parallèles, et ont plaidé pour la création d’une maison de la femme africaine pour le partage culturel et davantage d’intégration sociale et économique entre les pays d’Afrique, ainsi que d’un réseau des femmes africaines créatrices pour développer la création africaine.
Pour eux, il est nécessaire d’encourager les investissements des femmes africaines au sein du continent, aussi bien au Maroc que dans le reste des pays d’Afrique, d’intégrer le volet artistique et culturel dans l’ensemble des projets de développement menés dans le continent et de créer un fond de soutien aux projets culturels féminins. Toute au long de cette seizième édition, la beauté du patrimoine du continent va être mis en avant. Ainsi, un défilé du caftan et d’autres tenues traditionnelles marocaines et africaines, une soirée poétique animée par des poètes du zajal marocains et africains, ainsi qu’une soirée spirituelle soufie est au programme.

 

(Avec la MAP)

Commentaires

Commentaire

loading...