A la une Actus

L’enseignement à distance doit être proportionnellement institutionnalisé, d’après le chercheur Khalid Chegraoui

Écrit par FDM

L’enseignement à distance doit être proportionnellement institutionnalisé, d’après le chercheur Khalid Chegraoui qui a participé à un débat sur le web initié par le Policy Center for the New South (PCNS) consacré à cette rentrée scolaire inédite.

L’enseignement à distance doit être proportionnellement institutionnalisé à l’horizon de la phase post Covid-19, en prévision des crises qui pourraient survenir à l’avenir, a ainsi indiqué le chercheur et professeur universitaire Khalid Chegraoui, Senior Fellow au Policy Center for the New South (PCNS) durant un débat sur le web initié par le Centre consacré à cette rentrée scolaire inédite. PCNS est un think tank marocain dont la mission est de contribuer à l’amélioration des politiques publiques, aussi bien économiques que sociales et internationales, qui concernent le Maroc et l’Afrique. Ainsi, le chercheur a souligné que cette crise sanitaire offre l’opportunité de tirer des leçons et de développer des visions proactives pour faire face à toute crise qui pourrait surgir à l’avenir, appelant à activer les mécanismes techniques et à user des outils disponibles pour mettre en oeuvre ce projet. À l’approche du démarrage de la nouvelle année scolaire, prévu sous le slogan « Pour une école renouvelée, équitable, citoyenne et inclusive », il a mis l’accent sur la nécessité de faire confiance aux enfants et aux jeunes marocains, forts en matière des nouvelles technologies, notant que la crise du Covid-19 pourrait constituer une occasion de développement et un tournant dans la modernisation du système éducatif en pensant à de nouvelles approches didactiques et pédagogiques.

Durant ce débat, Khalid Chegraoui a notamment fait remarquer qu’il est difficile de faire une évaluation qualitative de l’expérience de l’enseignement à distance, étant donné qu’il s’agit d’une nouvelle expérience au niveau pédagogique, estimant que la gestion de l’enseignement à distance est plus facile aux niveaux supérieurs qu’aux niveaux primaires qui nécessitent plus de mécanismes physiques. Quant aux enjeux auxquels est confrontée la population rurale, notamment en termes d’accès aux moyens technologiques, le chercheur a souligné que le défi est très grand, vu que les mécanismes qui peuvent être adoptés au niveau de l’enseignement à distance ne sont pas faciles à implémenter sur le terrain.

(Avec MAP)

Commentaires

Commentaire