Actus

Le morning de momo

Écrit par admin

Depuis cinq ans, Momo est la voix qui réveille les Marocains
dans la bonne humeur. Aux commandes du Morning sur Hit
Radio, l’animateur attire tous les jours près d’1,3 million d’auditeurs
entre 7h et 11h. Pour vous, FDM a exploré les coulisses de la plus
populaire des matinales. Reportage.

Il est environ 6 heures quand Momo arrive dans les locaux de la radio. La rue Assouhaili est encore endormie et les bureaux sont vides. Depuis cinq ans, il respecte toujours le même rituel avant d’animer sa matinale : il ne parle à personne avant de prendre l’antenne, car il doit res-ter concentré. “J’ai l’air énervé mais en fait, je suis tranquille, dans mon monde”, dit-il. Les traits tirés, il rejoint son bureau, regarde les dernières actualités, lit ses mails pendant qu’il boit son café, consulte les messages laissés par les auditeurs dans la fameuse “boîte vocale” et mitonne sa petite cuisine interne avec l’aide de Hussein, son assis-tant de production. Momo ne partage ses recettes avec personne, il entretient une discrétion absolue sur la préparation en amont de son émission. 

6h40. Les studios commencent à se rem-plir progressivement : les standardistes arrivent et Sana, la coanimatrice du Mor-ning fait son entrée. Dans une ambiance paisible et détendue, chacun vaque à ses tâches habituelles : accueil téléphonique des auditeurs, préparation des sujets… 

7h00. Il est temps pour les Marocains de se réveiller et Momo, le visage encore fatigué, prend l’antenne. Sa voix, dynamique et en-jouée, brise alors le silence qui régnait dans les locaux. Comme tous les matins, il com-mence par saluer ses auditeurs et présenter son équipe : Sana, son assistant Hussein et ses deux standardistes, qui vont l’accompa-gner tout au long du Morning. Momo affiche une aisance totale. Il enchaîne aussitôt en in-troduisant le programme de la matinale : les rubriques de l’émission, la grève du person-nel de Casa Tramway, le buzz de Jad Aber-dane, la libération des ados “bécoteurs”, le chanteur Jbara qui viendra faire la promo de son nouvel album… Sans plus tarder, il ouvre l’antenne à ses auditeurs qui s’empressent de réagir sur les sujets de leur choix ou tout simplement, de manifester leur sympathie pour l’équipe. Les échanges sont souvent chaleureux et bienveillants. Les appels se succèdent : des usagers exaspérés par la grève de Casa Tramway, des conducteurs qui tuent l’ennui en appelant le standard… Tout au long de la matinale, Momo est de-bout lorsqu’il s’adresse à eux. En véritable chef d’orchestre, il supervise tout. Il n’y a pas de régie, il est le seul maître de “son” émission : il mixe, envoie les jingles, lance les hits… Malgré la désinvolture qu’on lui connaît, il ne laisse en aucun cas place à l’amateurisme. Tout semble calé au milli-mètre. Il se qualifie lui-même comme “au-to-producteur” du Morning. 

8h00. Jihane, la journaliste, présente le premier flash info de la matinée, en langue arabe. La rubrique “Le contact”, durant laquelle les auditeurs peuvent déclarer leur amour à la personne de leur choix, lui succède. Et ce matin, il s’agit d’une jeune fille qui a choisi de déclarer sa flamme à… sa maman !

 8h30. Momo se fait l’écho d’un incident survenu à Casablanca quelques jours plus tôt : une femme s’est faite chasser de son foyer par son mari à cause du retard des tramways pendant la grève. Ne sachant pas où aller, elle est retournée à la station la plus proche et a supplié le personnel de plaider sa cause auprès de son époux. Face à des individus impassibles, elle s’est alors allongée sur les rails, retardant davantage la circulation. Un sujet qui peut prêter à sourire et pourtant, si dramatique. Et l’animateur, malgré la dérision qu’on lui connaît, aborde ce sujet sans jamais offen-ser l’intéressée, mais plutôt en stigmati-sant l’attitude bornée du mari.

8h50. Pendant un titre, Momo en profite pour contacter Jad Aberdane, le présentateur du JT arabe sur 2M. Il souhaite le faire réagir à l’an-tenne à propos du journal de la veille, durant lequel sa langue a fourché au moment de pré-senter le ministre de la Justice. La séquence a fait le buzz, tournant en boucle sur le site BouzyPress… “On peut se tromper, c’est naturel et humain…”, commente Momo. Quelques mi-nutes plus tard, le contact avec Jad est établi. Tout comme l’émission, le studio de Hit Radio est interactif. Malgré la baie vitrée qui les sépare du standard, Momo et Sana font des va-et-vient tout au long de la matinée.

 9h00. Jihane revient pour présenter son deuxième flash info, en français cette fois-ci. Quelques minutes plus tard, Jad est au bout du fil et en direct dans l’émission. Le journaliste revient sur le bug du JT, en évo-quant les aléas du direct, les conditions techniques souvent difficiles. Le retour de la régie via son oreillette aurait été à l’origine de sa “fausse” hésitation.

9h13. C’est l’heure du “Meshmoumtest”, la grande nouveauté de cette saison où des auditrices peuvent tester l’élu de leur cœur, à travers un bouquet ! Hayat, l’animatrice, se fait passer pour une commerciale char-gée de livrer des fleurs. Elle propose au “testé” de choisir la personne de son choix à qui envoyer le présent. Généralement, il s’agit de l’épouse, la fiancée, voire la mère. Toutefois, depuis le lancement de la ru-brique, les “testeurs” se sont retrouvés à plusieurs reprises dans l’embarras…

10h00. Après trois heures d’émission, les traces de fatigue sur le visage de l’animateur ont disparu. Il paraît plus frais. Il se livre à quelques confidences sur son métier pen-dant la diffusion des morceaux. “C’est un mé-tier qui ne s’apprend pas, il faut juste beaucoup bosser et bouffer du micro. Je ne suis pas là pour le salaire, je suis là parce que je m’éclate et que je sens que les auditeurs s’amusent. Le jour où ça changera, j’arrêterai.”Une passion qui l’as-treint à une hygiène de vie assez sévère. “Je me couche à 22h30 maximum et me lève à 5h30 tous les matins. Le corps, c’est une machine que tu programmes. Si tu rates une nuit de sommeil, tu es foutu ! En fait, tous les jours, j’ai un double stress : celui de me coucher, et celui de me lever. Sinon, j’ai une bonne alimentation et je fais du foot pour me défouler.”

10h30. Le chanteur de rock marocain Jbara arrive. Il est l’invité de ce Morning et toute l’équipe lui réserve un accueil chaleureux, ce qui le met tout de suite à l’aise. Après une courte interview, entrecoupée de quelques-uns de ses morceaux, il est temps de rendre l’antenne.

11h00. Fin de la matinale. Mais la journée n’est pas pour autant terminée pour Momo, qui doit s’atteler aussitôt à la préparation de l’émission du lendemain. Après un court débrief et un pe-tit thé, l’équipe retourne au charbon. â—†

Commentaires

Commentaire