A la une Actus

Le fkih pédophile de Tanger sous les verrous

Écrit par FDM

Les langues se délient dans l’affaire des agressions sexuelles perpétrées par un fkih dans un douar de la commune de Melloussa, province de Fahs-Anjra (région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma) à l’encontre de mineures. Arrêté par la gendarmerie royale et déféré devant le procureur général du tribunal de première instance de Tanger, le fkih aurait avoué les faits qui lui sont reprochés.

Quelques jours après le viol et le meurtre du petit Adnane, c’est une autre affaire de viol sur mineures qui secoue la ville de Tanger. Cette fois-ci, ce sont des parents d’adolescentes mineures qui ont porté plainte à l’encontre du fkih dans une école coranique. L’individu aurait abusé de ses élèves pendant de longues années. Deux des jeunes filles, aujourd’hui âgées de 15 et 16 ans, ont assuré que le fkih abusait sexuellement d’elle depuis plus de 8 ans. Au cours de cette période, le fkih aurait agressé sexuellement 8 fillettes et 4 garçons et défloré trois fillettes. Les victimes du pédophile ont déclaré avoir eu peur de parler, et ce n’est qu’en prenant de l’âge, qu’elles ont compris ce qui leur arrivait et ce qu’elles ont enduré en silence.
Le fkih pédophile, âgé de 49 ans et père de famille, a été placé en détention provisoire.

A noter que le dernier rapport de la présidence du ministère public indique que les agressions sexuelles occupent la première place dans le triste classement des crimes commis contre les enfants. Les derniers chiffres communiqués font état de 2.800 cas d’agressions sexuelles, dont la majorité a été commise avec violence. Le nombre d’affaires a atteint 7.263 cas en 2018 contre 5.980 en 2017.

Commentaires

Commentaire