A la une Actus

Le chanteur Adil Miloudi et son discours prônant les violences conjugales

Écrit par FDM

La vidéo ne date pas d’aujourd’hui mais les propos tenus sont toujours autant abjects. Le chanteur Adil Miloudi a vanté les violences conjugales sur une chaîne télé marocaine…

« Un homme qui ne frappe pas sa femme n’est pas un homme. » Ces propos sont ceux prononcés par le chanteur Adil Miloudi lors d’une émission de la chaîne Chada TV diffusée le 29 juin dernier. La séquence diffusée sur YouTube datant du 3 juillet ne cesse actuellement de tourner sur les réseaux sociaux. Le chanteur va même plus loin et ose confier qu’« un jour, j’ai tabassé ma femme en Espagne, il m’ont mis en garde à vue avant de me relâcher. Au Maroc ces choses-là sont tout à fait normales… ». Et d’ajouter, comme si ce n’était pas assez : « « Tout homme doit prendre soin de sa femme: la frapper, la tuer… Ce sont ses affaires ».
Un dérapage révoltant et odieux suscitant l’indignation des Internautes qui appellent la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) à sanctionner Chada TV, à l’exemple de la décision prise après les propos sexistes tenus par Adil Omari sur Radio Mars. Et pour ne rien arranger, Adil Miloudi n’est pas à ses premiers propos choquants. Rappelez-vous, en 2015, il avait notamment menacé le réalisateur Nabil Ayouch et son actrice dans le film « Much Loved », à savoir Loubna Abidar. En effet, dans sa chanson « Kifach houma mahadrouch » (« Pourquoi ils n’ont pas parlé? »), il est allé jusqu’à dire que « Toi Loubna Abidar, tu es aujourd’hui en danger » et que« Nabil Ayouch va être arrêté et on verra zine li fih ». Affligeant…

 

Commentaires

Commentaire