A la une Actus

Lancement d’une plate-forme pour les droits des enfants au Maroc

Écrit par FDM

C’est un nouveau outil qui apparaît dans le paysage marocain : une plate-forme relative au suivi des indicateurs des droits de l’enfant développée par The Global Child Right Dialogue et soutenue par l’Observatoire national des droits de l’enfant (ONDE) présidé par SAR La Princesse Lalla Meryem.

Elle permettra de mieux évaluer la situation des enfants au Maroc. La plate-forme relative au suivi des indicateurs des droits de l’enfant a été lancée après la signature d’un protocole d’entente entre Lamia Bazir, directrice exécutive de l’Observatoire national des droits de l’enfant (ONDE), Justice Renate Winter, responsable du Comité des droits de l’enfant des Nations unies (CRC) et le Dr. Ziba Vaghri, directrice du GlobalChild lors du séminaire dédié. Un dispositif développé par The Global Child Right Dialogue et basé sur les principes de la Convention internationale des droits de l’enfant et des Objectifs de développement durable (ODD). Mais surtout, un projet pilote lancé à Rabat, avec l’appui de la Coopération allemande (GIZ) et le département du Chef du gouvernement, qui permettra, concrètement, de « centraliser toutes les données nationales sur l’enfance, d’assurer la veille continue pour faire remonter les tendances et les urgences et d’orienter la prise de décisions, tout en évaluant les politiques et programmes ciblant l’enfance au Maroc », comme l’a, justement, expliqué Lamia Bazir de l’ONDE, organisme présidé par SAR La Princesse Lalla Meryem qui a, notamment, lancé, en novembre dernier, l’initiative « Rabat : ville sans enfants en situation de rue ». Lors de cette rencontre, plusieurs ministres ont fait le déplacement comme la ministre de la Famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social, Bassima Hakkaoui ou encore le ministre de la Santé, Anas Doukkali puisque le dispositif touche tous les secteurs jouant un rôle indéniable dans la protection des droits de l’enfant. A suivre.

 

(Avec MAP)

Commentaires

Commentaire