A la une Actus

L’alpiniste marocaine Bouchra Baibanou s’engage pour la jeunesse

Écrit par FDM

Après avoir gravi en décembre dernier son 7ème sommet, le Mont Vinson (4 892m), l’alpiniste Bouchra Baibanou souhaite davantage se tourner vers la jeunesse. En clair, elle veut préparer la relève et pousser les jeunes filles à dépasser leurs limites. Un beau passage de relais !

On n’arrête plus Bouchra Baibanou. Le 16 décembre dernier, l’alpiniste a atteint le plus haut sommet de l’Antarctique, le Mont Vinson (4 892m). Résultat : à son actif, elle compte 7 sommets et devient ainsi la première Marocaine à réaliser cet exploit. Un sacré challenge réussi par moins de 400 personnes dans le monde ! Une fierté donc pour cette Marocaine qui enchaîne les monts depuis 2011, mais qui ne compte pas, pour autant, quitter ses chaussures de rando.

En effet, après avoir à peine repris son souffle, la femme au mental d’acier annonce, le 10 janvier en conférence de presse, qu’elle compte bien épauler la jeunesse. « L’été dernier, lorsque j’étais la présidente de la commission sport féminin au sein de la Fédération royale marocaine de ski et sport de montagne, je me suis dit qu’il était désormais temps de penser à préparer la relève », confie-t-elle.


Bouchra Baibanou monte alors un projet : celui de gravir le plus haut sommet du Maroc et d’Afrique du Nord, à savoir le mont Toubkal (4 167 m) avec des jeunes filles âgées de 14 à 18 ans. « Certaines étaient adhérentes à nos clubs, d’autres étaient issues de milieu rural », se rappelle-t-elle. Leur point commun ? Elles adorent marcher. « L’expédition a été une réussite, c’est pour cela que je mets toute mon énergie pour en organiser une deuxième l’été prochain ! Je prévois aussi de faire d’autres monts avec cette jeunesse, sourit-elle. Je souhaite qu’elle prenne conscience de son don et de sa capacité à dépasser les limites. L’été dernier, j’ai notamment expliqué à ces jeunes filles qu’avec beaucoup de persévérance et de détermination, on peut atteindre l’objectif fixé, de quoi les aider à voir aussi leur avenir en grand. »

Commentaires

Commentaire