A la une Actus

“La virginité : entre mythes et réalités”, le colloque qui brise les tabous

Écrit par FDM

“La virginité : entre mythes et réalités”, voici le colloque concocté par l’Association marocaine de sexologie et l’Association marocaine de santé reproductive qui vous attend le 16 février à la Faculté de médecine de Casablanca.

La virginité sera décortiquée lors du colloque organisé par l’Association marocaine de sexologie en collaboration avec l’Association marocaine de santé reproductive sous le thème « La virginité : entre mythes et réalités ». Autour de la table, le Pr Yves Ferroul (sexologue), le Pr  Abdessamad Dialmy (sociologue), le Dr Iatimad Moutaouadia (gynécologue); et le Pr Hicham Beyaich (médecin légiste). Et durant cette conférence, toutes les notions qui touche de près ou de loin la virginité de la femme seront passées au crible. Les experts vont ainsi revenir sur les mythes notamment au sujet de l’hymen. En effet, « la plus répandue (des croyances) est celle que lors de la nuit de la noce, toute femme qui s’est abstenue d’avoir des rapports sexuels antérieurs va obligatoirement saigner, comme l’indique les organisateurs dans un communiqué. Il est illusoire de croire qu’un saignement lors d’un premier rapport est inéluctable puisque l’introït vaginal présente de nombreuses variantes anatomiques en fonction des femmes et de l’âge et seules 50% des femmes saignent lors d’un premier rapport. »
Autres points qui seront discutés : la virginité féminine qui est une discrimination fondée sur le genre, l’hyménoplastie (la reconstruction de l’hymen) ou le certificat de virginité qui est une pratique à réglementer. En effet, « les demandes de réalisation des certificats de virginité restent courantes au Maroc et soulèvent des controverses, expliquent les organisateurs. Il ne s’agit pas ici de remettre en question l’utilité du certificat établit par un médecin légiste dans le cadre d’une expertise pour allégation de viol, mais de discuter la pertinence et les préjudices causés par les certificats de virginité demandés par la jeune fille ou par sa famille au cours d’altercations autour de la virginité de la jeune fille » Et les organisateurs de souligner : « Toutes ces questions méritent une attention approfondie afin de mettre fin à des pratiques clandestines et contraires aux principes de la dignité humaine. »

Commentaires

Commentaire

loading...