A la une Actus

La colère d’une Marocaine après l’exigence d’un « mahrem » pour se rendre en Jordanie

Écrit par FDM

Etre accompagnée d’un « mahrem », est-ce le nouveau critère de l’ambassade de Jordanie, piqué en Arabie saoudite, afin d’être autorisée à entrer sur le territoire ? En tout cas, c’est l’amer découverte de Mounia Semlali, responsable du programme justice des genres de l’ONG Oxfam au Maroc, qui a lancé un véritable coup de gueule, vendredi 18 janvier, sur son compte Facebook, après avoir fait une demande de visa pour le royaume hachémite.

Mounia Semlali, responsable du programme justice des genres de l’ONG Oxfam au Maroc, n’aurait vraiment pas pensé que sa demande de visa pour la Jordanie aurait pris une telle tournure. La jeune femme de 28 ans avait visité par deux fois le pays. Sa demande d’autorisation d’entrée sur le territoire était passée comme une lettre à la poste…. jusqu’à ce fameux jour du 18 janvier 2019. En effet, lorsqu’elle se rend à l’ambassade du royaume hachémite à Rabat, elle apprend que sa demande de visa a été tout bonnement refusée. Elle ne comprend pas. Mounia Semlali doit se rendre en Jordanie pour participer à une formation organisée par son employeur. La raison ? « Pour pouvoir visiter la Jordanie en tant que femme marocaine âgée entre 18 et 35 ans, tu as besoin d’être accompagnée par un « mahrem » comme pour l’Arabie Saoudite !, dénonce-t-elle dans un long commentaire posté sur son compte Facebook. Tu peux y aller sans « mahrem » si tu es invitée dans le cadre d’une activité, mais il te faut bien évidement une invitation de la part d’une institution en Jordanie. » La colère monte. Trois questions lui viennent alors en tête, comme elle le raconte dans son post :

« 1) 3laaach les marocaines entre 18 et 35 ans doivent être accompagnées par un « mahrem » pour avoir le droit d’entrée en Jordanie ? Pourquoi les marocaines en particulier ???? Mais il ne faut pas tout mettre dans le même panier ! Nous ne sommes pas toutes des prostituées ! Et puis, la règle doit s’appliquer sur tous les pays du monde !

2) Pour un visa SCHENGEN, on dépose nos dossiers, et on nous donne 2 et 3 ans de visa bikouli htiram !!!!! Idan ???

3) maghribouna habibouna, ayna anta fi kouli hada ? Monsieur #Nasser_Bourita, avec tout mon respect, cette humiliation des femmes marocaines ne vous gêne pas?? »

Mounia Semlali a demandé à rencontrer l’ambassadeur de Jordanie à Rabat pour « discuter avec lui cette question de discrimination envers les femmes de mon pays », lâche-t-elle. A suivre !

Commentaires

Commentaire