Actus fil info

L’ « analyseur portable d’huile d’olive » by Ilham Bouzida au CES de Las Vegas

Écrit par FDM

Neuf startupper ou porteurs de projets marocains ont vécu quatre jours intenses au CES à Las Vegas. En effet, du 9 au 12 janvier, ils ont représenté le royaume lors de sa toute première participation au salon mondial de l’électronique. Parmi ces professionnels, deux femmes notamment Ilham Bouzida qui est l’inventrice de l’analyseur portable d’huile d’olive.

« Faire partie des premiers Marocains qui ont représenté notre pays au CES qui est tout de même le rendez-vous international de l’électronique, c’est une grande fierté », souligne d’emblée Ilham Bouzida qui est l’une des deux femmes à avoir été sélectionnée par le Cluster électronique mécatronique et mécanique du Maroc (CE3M) et le GIMAS pour participer à cet événement à Las Vegas. Son invention ? Un analyseur portable d’huile d’olive qui est un système servant à connaître l’acidité contenue. Normal direz-vous, mais connaître l’acidité, c’est en fait évaluer la qualité. « Certaines huiles sont mélangées avec d’autres produits et elles ne sont pas « extra vierge » comme on l’assure, développe cette cheffe de projet qui a été financé par la fondation MAScIR.


« Notre équipe a travaillé sur ce concept pendant un an, explique-t-elle. C’est une grande marque d’huile qui nous a exprimé l’un de leurs problèmes à savoir qu’elle perdait trop de temps pour analyser la qualité de l’huile d’olive chez leurs agriculteurs qui étaient en plus loin par rapport à leur équipement imposant. » Ni une, une deux, la fine équipe se plonge alors dans leur recherche et expérimentation pour en sortir un prototype mesurant moins de 30 cm qui est à la fois portatif, et facile ainsi que rapide à utiliser. « Las Vegas a été pour moi une magnifique expérience car j’ai été approchée par des sociétés qui demandaient à pouvoir utiliser notre système pour analyser la qualité de l’huile d’olive dans les cosmétiques ou encore les restaurants, confie-t-elle. Nous n’y avions pas pensé car nous nous étions focalisées sur le plan national ». Ilham Bouzida voit désormais grand… très grand !

Commentaires

Commentaire