A la une Actus

« Khedmouni », la pièce qui sensibilise à l’employabilité des jeunes

Écrit par FDM

La Fondation Marocaine de l’Éducation pour l’Emploi (EFE-Maroc) a célébré son dixième anniversaire avec art et humour en produisant une œuvre théâtrale originale traitant de façon insolite du thème de l’employabilité des jeunes, en collaboration avec la troupe 19h Théâtre.

Intitulée « Khedmouni » et jouée en Darija, la pièce raconte l’histoire d’Azzedine, un jeune au chômage dont le manque d’expérience, la frustration, l’impatience et la naïveté vont semer d’embuches sa recherche d’emploi. Son récit s’inspire des témoignages des chercheurs d’emploi qu’accompagne EFE-Maroc qui leur donne la parole tout en les incitant à devenir acteur du changement.
« On connaît tous un certain Azzedine, un jeune sans emploi qui n’arrive pas à décrocher un poste et qui ne réalise pas ce qui ne fonctionne pas. Le rôle d’EFE-Maroc est d’accompagner ces jeunes en leur donnant les compétences et les opportunités nécessaires pour une insertion réussie sur le marché du travail. Cela dit, nous ne pouvons y parvenir seuls, le rôle principal revient à nos jeunes. C’est leur état d’esprit qui fait la différence » souligne Ibrahim Slaoui, administrateur d’EFE-Maroc à l’origine de cette initiative.
« À travers l’art, l’humour et la dérision, nous voulons transmettre de manière créative ces messages pleins de bon sens que les jeunes n’entendent pas toujours. Notre souhait est de susciter une réflexion collective sur l’enjeu de l’employabilité des jeunes et de permettre à toutes les parties prenantes – chercheurs d’emploi, recruteurs, institutions publiques et société civile – de croiser leurs regards sur cette priorité nationale », précise Anas Guennoun, Président d’EFE-Maroc nouvellement élu.
La première représentation de la pièce a eu lieu le 12 décembre 2018 au Studio des Arts Vivants à Casablanca, en présence des partenaires institutionnels de la Fondation, dont l’OFPPT et l’ANAPEC, et des bailleurs de fonds d’EFE-Maroc mobilisés pour l’employabilité des jeunes, dont USAID, le MEPI, MCC, MCA-Morocco, Accenture, la Fondation Citi, Dell, Boeing, la Fondation Mastercard, la Fondation OCP, CDG, la Fondation Motorola, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés et Cartier Philanthropy.

Commentaires

Commentaire