A la une Actus

Ichraq, un programme contre l’extrémisme chez les jeunes

Écrit par FDM

Le projet Ichraq vient d’être lancé par l’Unicef et le Japon pour miser sur un réseau de jeunes à même de lutter contre l’extrémisme, et d’un autre, accompagner des mineurs en situation difficile, notamment au Maroc.

Le coup d’envoi du nouveau projet d’Unicef, a été donné. Son nom ? Ichraq. Ce programme, soutenu financièrement par le Japon, dure 12 mois et couvre l’ensemble du pays, même si quelques interventions ciblées sont prévues dans les régions de Rabat-Salé ou encore Casablanca. Avec ce projet, l’Unicef souhaite combattre « l’extrémisme violent » chez les jeunes, d’abord via un réseau de « jeunes leaders » engagés dans la société. Ils apprendront par exemple des techniques de communication pour être entendus par leurs camarades. Dans leurs discours, des messages de tolérance et de modération. Ichraq, c’est aussi l’accompagnement des enfants âgés de 10 à 19 ans qui vivent des situations difficiles et/ou risquent d’être recrutés par des groupes radicaux. Le renforcement des travailleurs sociaux, des plate-formes numériques, des associations locales ou l’implication des Oulémas dans une campagne de sensibilisation et de changements de comportements, sont quelques exemples des activités déclinées dans ce projet. Un projet auquel s’est associé différents ministères et partenaires nationaux. Comme l’a indiqué Hideki UEZONO, chargé d’affaires de l’Ambassade du Japon au Maroc, « Le nom « ICHRAQ » correspond bien à l’objectif que nous allons atteindre dans le cadre de ce nouveau programme, c’est-à-dire, le renforcement de la résilience pour la stabilité sociale au niveau national et régional».

 

 

Commentaires

Commentaire

loading...