A la une Actus Culture

Héritage ancestral et création contemporaine au Festival de Fès des musiques sacrées du Monde

Écrit par FDM

Savoirs Ancestraux et Renouveau de la Médina de Fès, c’est le thème qui va résonner lors de la 24ème édition du Festival de Fès des musiques sacrées du Monde organisée du 22 au 30 juin.

La 24ème édition du Festival Fès des Musiques Sacrées du Monde met à l’honneur le renouveau de la Médina de Fès et ses savoirs ancestraux. Un thème qui sonne comme une évidence, comme l’explique les organisateurs dans un communiqué, puisque Fès a si merveilleusement préservé ses traditions culturelles et artisanales. « Les générations défilent au cours des siècles mais l’âme de la ville se perpétue et de, grâce aux ramifications entretenues entre les différentes traditions culturelles creuset de l’histoire du Maroc mais également artisanales à l’origine du tissu social qui la compose », appuie Abderrafih Zouitene, président de la Fondation, ajoutant que « le festival des musiques sacrées de Fès fera le lien, dans cette nouvelle édition, entre un héritage artisanal exceptionnel dont la pierre angulaire demeure la spiritualité, et une création contemporaine offrant des perspectives prometteuses ».

Une programmation aussi belle que riche

Durant 9 jours, des rythmes issus des grandes traditions spirituelles d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Asie, d’Amérique, d’Europe occidentale et orientale se succèderont. Les temps forts du programme ? Le 23 juin, « Diwan of Beauty and Odd » de Dhafer Yousef qui est un maître du oud, un vocaliste et un compositeur tunisien. Le 24 juin, « Ibn Battuta, voyageur de l’Islam » de Jordi Salvall et son ensemble Hesperion XXI. Jordi Salvall, considéré comme l’un des principaux protagonistes du renouveau de la musique historique, embarque le public dans un voyage musical qui suit les traces du grand explorateur Ibn Battuta. Le 25 juin, « Musiques pour la vie et la dignité » de Jordi Savall et Orpheus XXI. Le projet Europe Creative Orpheus XXI vise à intégrer les musiciens professionnels réfugiés tout en leur permettant de transmettre et partager leur culture. Belle initiative ! Le 26 juin, 3MA, à savoir trois artistes de renom seront réunis sur scène : le maître de kora malien Ballaké Sissoko, le maître du oud marocain Driss El Maloumi et le maître de valiha malgache Rajery. Le 29 juin, « Trois lettres de Sarajevo » de Goran Bregovic et de son orchestre des Mariages et des Enterrements en compagnie de l’orchestre symphonique de Bretagne, et le même jour, « Soweto Gospel Choir » qui a pour parrain l’ancien archevêque Desmond Tutu.

Edgar Morin au Forum de Fès

Le Festival Fès des Musiques Sacrées du Monde, c’est aussi le Forum de Fès organisé du 23 au 25 juin. Scientifiques, philosophes, musicologues, chercheurs, hommes et femmes de terrain, mais aussi architectes et musiciens, seront réunis pour échanger autour de trois thématiques : l’esthétiques et les symboliques (23 juin), les modes et les cadres de vie en société (24 juin) ainsi que les arts et les créativités (25 juin). Parmi les intervenants, le sociologue et philosophe Edgar Morin, l’architecte Salima Naji ou encore le musicologue Ahmed Aydoun.

Commentaires

Commentaire