A la une Actus

Hajja Hamdaouia, la diva de l’Aïta, est décédée

Écrit par FDM

La célèbre chanteuse marocaine Hajja Hamdaouia, icône de la chanson chaâbi, est décédée. Elle avait été hospitalisée d’urgence vendredi dernier à l’hôpital Cheikh Zayd de Rabat où elle a rendu l’âme tôt ce matin.

C’est une grande voix du chaâbi qui s’est éteinte ce lundi 5 avril. Hajja Hamdaouia, la chanteuse populaire qui a bercé la jeunesse de nombreuses générations, est décédée. En août 2020, s’étant dite très fatiguée, elle a définitivement quitté la scène en léguant son immense patrimoine à Xena Aouita avec qui elle avait chanté en duo.

Icône de la chanson populaire, Hajja Hamdaouia a créé son orchestre en 1959, un orchestre où saxophone, orgue, guitare, violon et tambourin cohabitent joyeusement. Avec des paroles percutantes qui dénoncent les tabous de la société, la chanteuse a exprimé sa féminité en parlant librement de sexe et d’amour. « Daba Yji », « Jiti majiti », « Dada ou hiyani », « Mal hbibi’liya » ou encore « Hna mada bina » sont quelques-unes des chansons cultes qui assoient sa renommée et sa notoriété dans les années 60-70. Aussi, et même si elle a connu des hauts et des bas, sa voix authentique a survolé les décennies avec le même panache. Sa dernière sortie sur scène date de 2018  lors de la 15ème édition des Andalousies Atlantiques. Les spectateurs gardent encore un souvenir ébloui de sa prestation aux côtés de Raymonde El Bidaouia.

Commentaires

Commentaire